Livres/BD Jean Teulé explore un épisode ahurissant mais vrai qui s’est déroulé voilà 5 siècles.

Voilà deux ans, et, aurait-on envie d’ajouter, contre toute attente, Jean Teulé publiait Comme une respiration, un petit livre bourré de jolies émotions et de moments hors du temps. Lui qui nous avait habitués, depuis Darling, à côtoyer la noirceur de l’âme humaine, surprenait son monde et se hissait en tête des meilleures ventes. " C’était à cause des attentats, de Charlie. Les dessinateurs qui ont été bousillés étaient tous des copains. Je ne voyais pas raconter une histoire horrible et j’avais envie de répondre à cette connerie par de la douceur. Et puis le temps est passé et, voilà, la nature reprend ses droits ", dit-il avec de l’émotion et du rire dans la voix.

Car, que voulez-vous, on ne se refait pas. Du coup, quand il a entendu parler de cette histoire complètement folle (lire ci-dessous) d’une population qui s’est mise à danser jusqu’à en mourir, il est, à son tour, entré dans la ronde avec un plaisir gourmand.

(...)