Livres/BD Effeuillons le Petit Larousse illustré 2019, disponible dès aujourd’hui.

C’est Dany Boon qui va être content : dans le Petit Larousse illustré 2019, le mot Biloute fait officiellement son apparition. " RÉGION. (NORD). Terme d’affection (pour désigner un petit garçon ou un homme, partic.) : Ça va, (mon) biloute ?" Voilà pour la définition. L’un des 150 nouveaux mots, sens ou expressions et des 2.000 régionalismes et mots de la francophonie qui ont rejoint les pages du plus prestigieux et du plus utile des ouvrages : le dictionnaire.

Parce qu’il est à la fois "une vigie et un vigile : une vigie parce qu’il est attentif à tout ce qui bouge dans ce monde merveilleux des mots, mais aussi un vigile parce qu’il a à vérifier que perdure la richesse du vocabulaire", comme l’écrit Jean-Noël Jeanneney, le parrain de cette édition; le Petit Larousse illustré 2019 s’ouvre donc au monde et à ses nouveautés. Que ce soit en matière de sciences, d’écologie, d’économie, d’informatique ou encore de gastronomie, cette édition est en prise directe avec le monde d’aujourd’hui.

Ainsi, la geekette a-t-elle rejoint son frère le geek, ce qui fait liker les adeptes du cotravail et les milléniaux.

Lesquels, après avoir fait bombance de gyozas et de teppanyaki - avec ou sans sauce barbecue, pourront s’offrir une petite main de Bouddha pour faire passer le tout.

Au rayon informatique, en 2019, on peut s’approvisionner en blockchain ("technologie de stockage et de transmission de l’information, transparente et décentralisée, qui permet de valider et sécuriser n’importe quel échange de données"), qubit ("unité élémentaire de l’informatique quantique") et en vlog ("blog diffusant princip. des vidéos, souvent postées dans un second temps sur les réseaux sociaux"), tout en faisant attention aux rançongiciel ("logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles en les chiffrant, puis demande à leur propriétaire d’envoyer de l’argent en échange de la clé permettant de les déchiffrer").

Le Brexit, le sans-abrisme, et les superaliments font également leur entrée dans les pages du Petit Larousse illustré, reflet de notre société dans ce qu’elle a de meilleur… et de pire.

Notre Quart d’heure académique

2019 ne restera pas un très grand cru pour la Belgique, tant pour ce qui est des noms communs que pour les noms propres (et sans faire offense à nos deux compatriotes qui rejoignent le dictionnaire).

Quand, certaines années, c’est à une véritable déferlante de belgicismes que l’on assiste, cette fois, il faudra se contenter de notre Quart d’heure académique ("période de quinze minutes qui précède le début effectif d’un cours; par ext., retard toléré avant le début d’une réunion, d’un rendez-vous"), que l’on partage d’ailleurs avec la Suisse et le Québec; du Brûlage de culotte ("enterrement de vie de jeune fille ou de vie de garçon"); de notre Dix-heures ("petite collation que l’on prend au milieu de la matinée") et, enfin, du verbe Gouttiner ("pleuvoir légèrement; bruiner").

Du côté des noms propres, soulignons l’arrivée de Johan Auwerx, né à Diepenbeek en 1958, professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et récompensé, en 2016, pour ses travaux sur les mitochondries et leur rôle pour le métabolisme. Et celle de Guy Cassiers, metteur en scène de théâtre né à Anvers en 1960, à la tête de la Toneelhuis.