Livres/BD

Régulièrement convoqués par la justice liégeoise, Pauwels et Roland ne se sont jamais présentés à l’audience.

La justice liégeoise, via son Tribunal de première instance, a rendu un verdict mardi dans le cadre d’une plainte contre le livre Zéro pointé, signé par Stéphane Pauwels et Thibaut Roland : il ne pourra plus être vendu jusqu’à nouvel ordre suite à une plainte de Franco Iovino, un agent de joueurs liégeois mis en cause dans le bouquin.

Sauf que la plainte ne concernait que deux magasins dans lequel le livre était vendu mais pas l’éditeur, Luc Pire. Zéro pointé pourra donc toujours être vendu (sauf dans les deux magasins en question). Ce jugement pourrait cependant inciter d’autres personnes citées dans le livre à également porter plainte.

Dans Zéro pointé, on prêtait des propos racistes à Iovino. Propos tenus à l’encontre du joueur de Charleroi Dieumerci Ndongala. Une version totalement démentie par Iovino et Ndongala dès la sortie du livre.

Régulièrement convoqués par la justice liégeoise, Pauwels et Roland ne se sont jamais présentés à l’audience. Le magistrat a donc statué par défaut. Les auteurs de Zéro pointé n’ont pas encore réagi.