Livres/BD Des valeurs sûres, des têtes de gondole mais aussi 81 néo-écrivains.

Il y a tout juste dix ans, 727 livres tentaient de se faire une place dans les rayons des librairies lors de la rentrée littéraire de septembre. La crise étant passée par là, ils ne sont plus, cette année, que 581 à espérer séduire les lecteurs. Soit une légère hausse - un frémissement - par rapport à l’an dernier (560 titres).

Que comptabilise-t-on dans ces 581 livres annoncés ? Des romans - français et traduits -, mais également des recueils de nouvelles, genre qui n’est, malheureusement, pas très en vogue sous nos latitudes.

Cette année - autre tendance repartie à la hausse - les premiers romans sont au nombre de 81 (contre 66 l’an dernier).

Évidemment , tous ces livres ne vont pas arriver en même temps chez les libraires. Par "rentrée littéraire", on entend une période qui s’étire de mi-août à fin octobre. Juste à temps, en gros, pour pouvoir prétendre figurer sur l’une des listes de prix remis courant novembre.

Mais alors, qui sont les stars de cette rentrée ? Elles sont nombreuses, à commencer par Amélie Nothomb, qui publie, forcément chez Albin Michel, son nouveau livre : Frappe-toi le cœur. Chez le même éditeur, on citera encore Gérard Mordillat, Eric-Emmanuel Schmitt, Adrien Delsaux et Joann Sfar.

Grosse rentrée également chez Gallimard avec, entre autres, les nouveaux Eric Reinhardt, et Marc Dugain.

Chez Grasset, outre le retour de Michel Le Bris et Daniel Rondeau, on dévorera le nouveau Sorj Chalandon, Le jour d’avant.

Aux Editions de Minuit, Jean-Philippe Toussaint publie Made in China et, chez Stock, Erik Orsenna, Simon Liberati, Antoine de Baecque et Jean-Louis Fournier sont de retour.

Actes Sud publiera les nouveaux romans de Kamel Daoud, Lola Lafon et d’Alice Ferney, tandis que chez Julliard, on ne peut que vous conseiller de lire le nouveau Philippe Jaenada, au titre tranchant comme une lame : La serpe. Signalons également, chez le même éditeur, L’insoumise de la porte de Flandres, de Fouad Laroui, histoire d’une femme voilée en quête de liberté, qui se déroule à Bruxelles.

Citons encore, pêle-mêle, Isabelle Alonso (Ed. Héloïse d’Ormesson), Joy Sorman et Chantal Thomas (Seuil).