Livres/BD À la Fondation Folon, plus de 150 pièces prêtées par la famille du papa des Schtroumpfs.

Pierre Culliford, alias Peyo, est sans aucun doute un des dessinateurs de bande dessinée les plus connus au monde. Ses Schtroumpfs séduisent les lecteurs sur tous les continents et près d’un quart de siècle après la mort de l’auteur, l’aventure continue.

De nouveaux albums sortent régulièrement et le 29 mars, le film Le Village perdu, troisième opus des Schtroumpfs sur grand écran, bénéficiera d’une sortie mondiale. IMPS SA, la société chargée du merchandising des lutins bleus, est basée à Genval, dans le Brabant wallon.

Une équipe d’une trentaine de personnes travaillent actuellement pour les Schtroumpfs : la moitié au Studio Peyo, l’autre moitié dans les services administratifs et commerciaux.

Et plusieurs agents un peu partout dans le monde veillent aux intérêts des mangeurs de salsepareille.

Envie d’en savoir plus ? Depuis ce samedi et jusqu’au 27 août 2017, la fondation Folon, à La Hulpe, accueille une exposition consacrée à l’œuvre de Peyo. Il s’agit d’une première mondiale puisque les pièces, plus de 150 au total, ont été prêtées par la famille du dessinateur.

Il y a des planches originales, des croquis, des photos, des documents d’époque…

Le journaliste Hugues Dayez et le collaborateur de longue date du Studio Peyo José Grandmont, tous deux commissaires de cette expo, ont sélectionné les documents les plus pertinent pour retracer toute la carrière du dessinateur. Et le résultat n’a rien d’ennuyeux ! "Toutes ces planches réunies dans un seul lieu, cela n’avait jamais été fait. C’est la réalisation d’un fantasme !, sourit Hugues Dayez. Nous avons réfléchi pour montrer des sources différentes, des matériaux graphiques différents… Ce qui marque notamment dans les planches de Peyo, c’est le génie du découpage. C’est extraordinaire d’efficacité ! Vous regardez à un mètre, même sans lire, vous comprenez ce qui passe…"

L’occasion aussi de rappeler que le succès planétaire des Schtroumpfs a en partie éclipsé le reste de l’œuvre de Peyo; le dessinateur était aussi l’auteur de la série Johan et Pirlouit, Benoît Brisefer - où il se moque gentiment des superhéros made in USA - ou encore du chat Poussy.

Exceptionnellement, les dessinateurs du Studio Peyo seront à la Fondation Folon ce dimanche où de 14 h à 16 h, des ateliers créatifs intergénérationnels seront organisés gratuitement.