Livres/BD Les Léturgie et Yann se sont associés pour nous concocter un polar pas vraiment comme les autres

BRUXELLES Les duos de flics ricains sans peur et sans reproche, on connaît. Au petit écran, les plus célèbres s'appellent Starsky et Hutch. Dans les romans, personne n'a oublié le docteur Watson et Sherlock Holmes. En trois albums de bande dessinée, la paire composée de Spoon et White est déjà parvenue à se faire un nom au panthéon des agents les plus crétins que la terre ait jamais portés.
Pour diriger ces véritables dangers publics, il fallait au moins trois hommes; coup de bol, Yann, Jean (le père) et Simon (le fils) Léturgie avaient envie de se retrouver autour d'un projet commun.
`On se connaît depuis des années Jean et moi´, explique Yann, le scénariste marseillais installé depuis belle lurette à Bruxelles. `Mais comme on est tous les deux scénaristes, l'occasion de travailler ensemble ne s'était jamais présentée.´
Le déclic s'appelle Simon Léturgie. `Lui, au moins, il sait dessiner´, lance Jean Léturgie, le paternel. `J'avais envie d'une bande dessinée comique. Quelque chose qui amuse vraiment le lecteur et qui soit basé sur le cinéma. Comme on connaissait Yann, on lui a proposé de nous rejoindre.´
Le trio s'est immédiatement attelé à la tâche. `Ça n'a jamais été difficile de travailler ensemble, enchaîne Yann. Chacun est conscient de ses forces et de ses faiblesses.´
Commence alors l'explication la plus tordue sur le travail de ces six mains. `On discute du fil rouge de l'aventure´, explique Simon. Son père prend ensuite le relais. `Moi, je couche les idées sur papier. Je fais le découpage et j'esquisse le dialogue. Ensuite, j'envoie le tout à Yann.´
Le scénariste prend alors la parole. `La première chose que je fais quand je reçois les feuilles... je les mets dans mon cartable sans les lire. Le lendemain, je les ressors, je les parcours et j'efface tout le texte. Il ne faudrait pas que Jean pense qu'il peut se passer de moi. J'écris alors tout le dialogue d'une traite.´
Enfin, tout le dialogue de la séquence! Etape suivante? Le tout est renvoyé, toujours par le fax, chez le dessinateur... qui travaille dans le même bureau que son père.
`Moi´, commente presque timidement Simon Léturgie, coincé entre les deux scénaristes qui ne cessent de se renvoyer la balle, `je me marre, je censure parfois certains textes trop volumineux et, enfin, je passe au dessin. Ensuite, mon père corrige encore certains points et Yann a encore son mot à dire.´
Un véritable parcours du combattant pour un récit qui ne manque pourtant pas de vie. `C'est un système qui est peut-être nouveau pour la bande dessinée, mais au cinéma c'est une méthode de travail habituelle´, lâche Yann. `Lui, c'est le savant du trio, rit Jean Léturgie. `Si on le laisse faire, il nous fout du texte partout. Il ne peut s'empêcher d'introduire des anecdotes dans toutes les cases. C'est souvent très drôle, mais ça peut perturber le lecteur tant c'est condensé. Mais rassure-toi, Yann, rien n'est perdu. Avec tout ce qu'on a coupé et mis de côté, on a déjà pratiquement un album de prêt.´

Un vrai boulot de pros!

Le trio s'entend comme larrons en foire. Le rire est de rigueur à tous les instants. Pourtant, on sent que le travail est omniprésent. Les détais fourmillent, les cases explosent de références. `Ce n'est pas parce qu'on fait de l'humour qu'on peut bâcler le travail, reprend Simon Léturgie. Au contraire, je pense qu'il faut être très attentif à fournir le meilleur de soi pour faire rire un public très large.´
Le fait qu'il y ait différentes phases de lecture au cours de la réalisation de l'album ne suscite-t-il aucune tension entre les auteurs? `Pas du tout´, entonne un choeur soudainement uni. `Nous connaissons nos limites. Jean parvient à insuffler un rythme d'enfer à ses récits. Moi, si j'y touche, je ralentis toute la machine´, admet ainsi Yann. Face à ce compliment, Léturgie senior ne peut se taire. `Yann est par contre trop fort sur les dialogues.´ L'unanimité se fait sur le dos du gamin de la bande, Simon, qui est considéré comme `un excellent dessinateur capable de se donner à fond dans ce registre sans se prendre la tête.´ Mais le compliment tombera alors que le jeune homme s'était absenté quelque temps de la table d'interview. `Sans quoi, il va devenir comme les autres, ceux qui veulent faire de la B.D. d'humour mais qui se prennent pour des auteurs et qui refusent de se plier aux exigences du genre pour s'adonner à leur art´, explique d'un même élan le duo des non-dessinateurs visiblement satisfait du travail.

Léturgie - Yann - Léturgie:
Spoon & White: Niaq micmac,
Ed. Dupuis, Collection Humour libre.