Livres/BD Philippe et Mathilde seront présents en Charente pour inaugurer la rue Hergé et visiter l'expo Schuiten

ANGOULÊME Lundi dernier, la princesse Mathilde célébrait ses trente ans. Ce jeudi, c'est au tour du plus grand Festival de bande dessinée, celui d'Angoulême, de souffler ses trente bougies. Deux anniversaires aussi proches ne pouvaient que se rencontrer. Surtout que, cette année, La Mecque du 9e art est présidée par l'un des nôtres, François Schuiten, le père des Cités obscures.

L'occasion était trop belle! Philippe et Mathilde ont donc décidé de faire un saut jusqu'en Charente pour donner le coup d'envoi de ces festivités et inaugurer une rue Hergé.

Pas question, évidemment, de faire ce déplacement sans visiter l'exposition montée par le président Schuiten dans les salons de la mairie, découvrir l'exposition consacrée à Grzegor Rosinski, le dessinateur de Thorgal, et passer saluer le stand de l'éditeur belge du Lombard.

`Cette visite princière est un événement marquant pour le festival, explique François Schuiten. C'est aussi une manière significative de marquer l'importance des contacts culturels entre nos deux pays, et ce, surtout dans le domaine de la bande dessinée.´

François Schuiten, élevé au titre de baron le 21 juillet dernier pour son action dans la promotion des arts belges, ne sera pas le seul noble à accompagner notre couple princier qui emmènera dans ses bagages l'auteur flamand Marc Sleen, le papa de Nero, véritable star de l'autre côté de notre frontière linguistique.

Et si le couple belgo-français sera naturellement au centre de ce 30efestival, François Schuiten, à qui revenait la tâche de mettre en scène cette édition, a multiplié les audaces pour ouvrir l'univers des phylactères sur le monde. `Il est évident que le couple franco-belge a joué, joue et jouera un rôle moteur dans cet art. Mais la bande dessinée ne doit pas se replier sur elle-même. C'est un art jeune qui évolue sans cesse et qui déborde largement de ces limites géographiques. C'est pourquoi j'ai voulu que l'on s'intéresse aux courants venus des quatre coins du monde notamment en mettant à l'honneur des pays comme la Corée.´

Fanco-belge, princier et international, pas mal comme étiquettes pour débuter un festival... H. Le.

© La Dernière Heure 2003