Livres/BD Un nouvel ouvrage se penche sur cette catastrophe de l'histoire

BRUXELLES Le 22 mai 1967 portera à jamais en Belgique la marque du drame et de la souffrance.
Il faisait pourtant beau ce jour-là. Mais peu après 13 h, dans le quartier de la rue Neuve à Bruxelles, le ciel bleu et le soleil allaient bien vite être masqués par de sombres nuages. Voici 35 ans, le grand magasin L'Innovation était victime d'un gigantesque incendie. Le sinistre, né au rayon des vêtements pour fillettes, fera 300 morts et disparus et des dizaines de blessés. On ne connaît pas encore actuellement, et on ne connaîtra probablement jamais, les véritables causes de l'incendie ni le nombre exact de victimes.

Trois décennies et un lustre après ce qui s'inscrit comme l'une des plus grandes catastrophes de l'histoire de notre pays, Bernard Houssiau revient sur ces pénibles événements dans son ouvrage 22 mai 1967 - L'incendie de l'Innovation - 35 ans déjà! (*)

Ce réalisateur et directeur de production à la RTBF mais aussi professeur à l'Institut des arts de diffusion s'est penché sur ce souvenir indélébile de son enfance. `J'avais douze ans à l'époque. Des membres de ma famille travaillaient à l'Innovation. Une voisine n'est jamais rentrée à la maison depuis ce jour et à quelques rues de chez moi, une famille a été complètement décimée par les flammes´, explique l'auteur.

Dans son ouvrage, Bernard Houssiau reprend le fil des événements quasiment minute par minute et les détaille par le menu, ne rechignant jamais devant l'anecdote. Il met en scène les récits des nombreux témoins du drame comme un roman haletant à la fin dramatiquement inexorable.

Mais pour lui, ce livre est aussi l'occasion de pointer du doigt le comportement peu scrupuleux, voire cynique, des propriétaires de l'Innovation et la chape de plomb qui s'est abattue sur cette affaire, les cendres du bâtiment d'Horta à peine refroidies. Qu'en est-il des indemnisations aux victimes? Aurait-on pu éviter l'incendie? Houssiau tente d'y répondre. Quant à l'auteur du drame, terroriste, fumeur distrait ou pyromane, il se cache toujours dans les méandres sombres de l'histoire...

(*) Aux éditions Luc Pire, 11,95 €.