Livres/BD Marqué par la vie du papa de Julie, Paul-Loup Sulitzer est le nouveau parrain de son ASBL

Il y aura 10 ans l’an prochain que Jean-Denis Lejeune s’est investi dans l’humanitaire avec l’ASBL Objectif Ô qu’il préside afin de donner l’accès à l’eau potable à ceux qui n’en n’ont pas. Après Marc Wilmots, Virginie Hocq et Stéphane Pauwels, Paul-Loup Sulitzer est le nouveau parrain de l’association. "C’est inespéré, commente Jean-Denis Lejeune. Tu ne vends pas par hasard 60 millions de livres ! Je ne peux être qu’heureux de ce parrainage." Car, faire vivre l’ASBL n’est pas une mince affaire, reconnaît-il. "Toutes les organisations sont à la recherche de financement. Les gens sont sollicités de partout et en plus, l’accès à l’eau potable ce n’est pas très sexy comme sujet." Pourtant, sans eau potable, il n’y a pas de vie…

Paul-Loup Sulitzer et Jean-Denis se sont rencontrés récemment, à l’occasion de la venue d’Alain Delon au Festival du film policier de Liège, début mai. L’auteur à succès a été immédiatement conquis par la cause défendue par l’ASBL, mais aussi par l’histoire de Jean-Denis Lejeune. "Ce n’est pas une association de plus, dit-il, c’est le prolongement de ce qu’a vécu Jean-Denis. Il fait partie de l’histoire de la Belgique. Dans un siècle, on se souviendra de ce qui lui est arrivé. On lui a pris sa fille dans des conditions horribles. Mais au lieu d’être aigri, de devenir méchant, il s’est investi dans l’aide aux autres. C’est comme ça qu’il a surmonté la barbarie".

"Parrainer ne sert à rien, reconnaît celui qui reçoit des centaines de demandes en ce sens. Il faut pourvoir être vraiment utile." Ce sera le cas vis-à-vis d’Objectif Ô puisque Sulitzer va activer ses réseaux de connaissances pour venir en aide à l’ASBL et lui apporter du soutien logistique et financier. De quoi permettre à l’ASBL d’engranger de nouveaux résultats. "Je ne vais pas sauver la planète où 800 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, confie Jean-Denis Lejeune. Mais en 9 ans, on est parvenu à en donner à 400.000 personnes, soit deux fois la ville de Liège."

Cet engagement et le parcours tragique du papa de Julie et Mélissa ont à ce pont marqué Paul-Loup Sulitzer qu’il entend aussi en faire un livre et même œuvrer pour qu’un film lui soit consacré.


Le 24 juin, un souper spécial Italie, avec Claude Barzotti et Santo Barracato, est organisé à Saint-Nicolas pour aider Objectif Ô. RéservationS : 0479.13.55.22