Livres/BD La chute de Gondolin est décrit par l’auteur du Seigneur des anneaux comme sa "première vraie histoire de la Terre du Milieu".

Les fans du Seigneur des anneaux peuvent ressortir leur panoplie de Hobbit, leur arc d’Elfe ou leur hache de Nain. Contrairement à ce que les best-sellers de J.R.R. Tolkien et l’hexalogie cinématographique de Peter Jackson laissaient penser, il reste des monstres à pourfendre sur la Terre du Milieu. Des Orques, des Balrogs et même des dragons. Tous au service "du pire démon" qui ait jamais sévi dans cette contrée, Morgoth.

Quarante-cinq ans après sa mort, un inédit de J.R.R. Tolkien va en effet débarquer dans les librairies britanniques le 30 août prochain : The Fall of Gondolin (La chute de Gondolin), mais la date de sortie en français reste inconnue). Son fils, Christopher, aujourd’hui âgé de 93 ans, a remis de l’ordre dans les écrits paternels et décidé de publier ce récit imaginé sur un lit d’hôpital après la sanglante bataille de la Somme, en 1916. Un texte que l’auteur considérait lui-même comme "la première vraie histoire de la Terre du Milieu", qui se déroule avant toutes les autres, et cela même si on y retrouve Morgoth, la terreur du Silmarillion (que Christopher Tolkien avait déjà publié au nom de son père, à titre posthume, en 1977).

Cette fois, le précurseur de Sauron affronte Vala Ulmo, le roi des eaux, pour détruire la cité de Gondolin. Le souverain aquatique demande donc à un homme, Tuor, de la Maison de Hador, de protéger la ville avec les Elfes Noldoli qui y habitent.

"Cette quête s’articule autour d’un héros réticent qui devient un vrai héros, commente John Garth, auteur de La Grande Guerre de Tolkien. Il y a un seigneur des ténèbres, la première rencontre avec les Orques et les Balrogs : il s’agit d’un avant-goût de ce que Tolkien allait raconter plus tard."

"Ils vont voyager dans une nouvelle aventure, Les contes d’Eärendil, que Tolkien n’a jamais rédigée mais qui est esquissée dans ce livre à partir d’autres sources", précise l’éditeur HarperCollins.

Comme si cela ne suffisait pas aux fans pour trépigner d’impatience, John Garth estime que La chute de Gondolin contient "la plus grande description de bataille en dehors du Seigneur des anneaux", tout en précisant que "le moment culminant du livre" constitue un passage "exquis" dans lequel Tolkien réécrit l’histoire. "Dans la première version (Le Seigneur des anneaux, donc), vous avez l’impression de lire L’Illiade. Dans celle-ci, c’est plus naturaliste."

Voilà qui pourrait bien donner à Peter Jackson des nouvelles idées de trilogie…