Musique

La diva de la pop a créé l’événement ce mercredi soir au Sportpaleis, sept ans après son dernier concert dans notre plat pays au même endroit.

« Quel show magnifique! Dommage pour le playback », entend-on à la sortie du show événement de cet été en Belgique, le Piece Of Me Tour de Britney Spears. La célèbre interprète de Baby one more Time avait foulé la dernière fois notre sol en 2011 -aussi au Sportpaleis- pour sa tournée Femme Fatale.
Si son concert en sept actes -et autant de tenues sexys différentes de BritBrit- a tenu en haleine les 20000 spectateurs (essentiellement des trentenaires, 20 ans après son premier tube Baby one more time) du Sportpaleis d’Anvers, un autre détail a retenu l’attention de nombreux fans. A savoir son playback pris en flagrant délit. Mais Britney Spears, après de nombreuses spéculations lors de sa résidence à Las Vegas qui s’est achevée en décembre 2017, l’avait avoué à un média israélien. « Beaucoup de gens pense que je ne chante pas en live, assure la chanteuse de 36 ans qui sait qu’elle ne chante pas toujours juste en live. Parce que je danse beaucoup, j’ai un peu de playback mais c’est un mélange de ma voix et du playback. »
Même son manager avait confirmé, dans plusieurs médias américains, qu’il était impossible pour la chanteuse de danser et chanter en même temps. « Pour mener le show comme elle le fait, il est tout simplement impossible de chanter tout du long, a confié Adam Leber à A Médium Corporation. Elle chante sur toutes les chansons mais pour faire simple, elle chante quand elle le peut. Je vois mal comment on peut danser 90 minutes non-stop et chanter en live tout du long".

Une BritBrit en forme(s)
Qu’à cela ne tienne, même si sa voix semblait souvent être diffusée depuis une bande son derrière et qu’elle communiquait très peu avec son public (sauf avec l’heureux élu Fransen qui a pu venir se faire fouetter par la diva sur scène lors de son Freakshow), le public belge a apprécié son enchaînement de tubes. De Womanizer à Piece of Me en passant par Baby One More Time, Oops I Did It Again, Toxic, Gimme More, I’m A Slave 4 You ou encore son final explosif en confettis sur Till The World Ends. Le tout divisé en divers tableaux énergiques (armée, cirque, sensuel, jungle, etc.) pour un show à l’américaine hyper rodé. Et surtout sans un pas -de danse- de travers (si ce n'est une simulation de masturbation) de la part de ses danseurs aux tablettes de chocolat bien apparentes ou danseuses aux tenues affriolantes. En plus des costumes (très serrés) de Britney qui mettaient ses jolies rondeurs en avant, ces chorégraphies ont eu l'art de mettre certains fans -habillés du t-shirt Hit me one more Time ou It’s Britney Bitch!- dans une certaine transe.
La soirée avait même démarré sur les chapeaux de roues avec Pitbull (Fireball) en première partie. Le rappeur américain d’origine cubaine va même sortir un single « volcanique » en collaboration avec Britney Spears et Marc Anthony à la rentrée. Son nom? I Feel So Free With You. Car comme diraient les fans de l'ex-reine de Disney: « We want more! » Ils en veulent toujours plus.