Musique Alors que Liam Gallagher multiplie les appels du pied pour reformer le groupe, son frère vend ses instruments de l’époque.

Depuis la séparation d’Oasis en 2009 suite à une énième altercation entre les terribles frères Gallagher, les fans ne rêvent que d’une chose : une reformation. Et ils ne sont manifestement pas les seuls. Depuis des mois, le cadet de la fratrie Gallagher multiplie aussi les appels du pied à l’adresse de son frère Noel. Bien qu’il sorte son premier album solo le 6 octobre et qu’il n’a pas vraiment rencontré le succès avec son groupe précédent, Beady Eye.

Dans un entretien publié à la fin de la semaine dernière dans Le Parisien, Liam s’est une fois de plus déclaré prêt à reprendre l’aventure avec son frangin. "Si lui ou n’importe qui d’autre débarque pour reformer Oasis demain, donne-moi 5 minutes et je serai sur scène à fond parce que je suis prêt à y retourner", glisse-t-il, avant d’ajouter que la balle est dans le camp de Noel.

Mais il y a un hic. Liam Gallagher semble bien seul à vouloir ressusciter le fleuron de la britpop des années 1990. Pire, son frère aîné, dont la carrière en solo est nettement plus florissante, semble même bien décidé à tirer un trait sur le passé.

Il a mis en vente une partie de ses instruments à travers une plateforme londonienne spécialisée dans ce type d’opération. Parmi ceux-ci, des guitares, des amplis - dont certains sont des prototypes spécialement fabriqués pour lui -, des effets vintage, etc. Au total, plus d’une cinquantaine d’objets, dont beaucoup ont été utilisés à l’époque d’Oasis.

"Quand vous avez joué depuis aussi longtemps que je le fais, vous avez tendance à amasser une grande quantité de matériel. Le voir traîner dans un coin ne me fait pas plaisir, pas plus qu’à n’importe qui. explique le guitariste. Tous ces objets ont bien servi mais ils sont toujours tout à fait jouables. J’aimerais les voir entre les mains de quelqu’un qui va en faire bon usage."

La vente de toutes ces reliques aura lieu le 2 octobre. Elle s’apparente à une fin de non-recevoir adressée par Noel Gallagher à son frère cadet. Et pour enfoncer le clou, l’aîné a aussi annoncé cette semaine la sortie de son troisième album solo intitulé Who Built The Moon. Il sera disponible le 24 novembre. Il aura certainement apprécié ces autres commentaires faits à son égard dans Le Parisien par Liam : "J’ai toujours une âme de rockeur, je ne me suis pas transformé en fillette. Lui, il n’a plus les couilles qu’il faut pour le rock’n’roll. Il n’a plus les couilles pour jouer du Oasis. C’est pour ça qu’il fait ses petites chansons débiles." Bref, entre ces deux-là, il y a toujours de l’eau dans le gaz.