Musique L’affaire de la bagarre à Orly avec Booba - blessé - est aux mains des avocats. Les deux rappeurs risquent jusqu’à 7 ans de prison

Si les deux parties clament la légitime défense, cette rixe est loin d’être finie. Après que l’aéroport de Paris a décidé de porter plainte pour "troubles à l’ordre public avec préjudice d’image et financier et mise en danger de la vie d’autrui" et alors que le gérant du magasin ravagé compte faire de même pour "dégradation, violence en bande et vol", le parquet de Créteil envisage, lui, d’ouvrir une information judiciaire. Et donc, comme le rapporte Le Point, de les présenter à un juge d’instruction.

Dans les colonnes du Parisien, l’avocat de Kaaris a assuré que la bagarre avait été lancée par le rival de son client, Elie Yaffa (de son vrai nom), alias le duc de Boulogne. "Il était en minorité avec ses proches face à Booba et son clan, qui, eux, étaient plus d’une dizaine. Mon client était en situation de légitime défense et les vidéos le prouvent", a déclaré Me Arash Derambarsh, avant de révéler que le rappeur "attendait à l’aéroport avec trois de ses amis, son DJ et son manager, lorsque Booba est venu vers lui. Ce dernier l’a insulté, lui et sa famille. Lorsque Kaaris s’est levé, des proches de Booba se sont alors rués vers lui pour le frapper."

Ce n’est pas moi, c’est lui

Une version totalement réfutée par la défense de Booba. "La thèse que cherchent à soutenir les avocats de Kaaris repose sur du grand n’importe quoi", a lancé son avocat sur BFMTV. C’est le rival de mon client qui a initié l’altercation. Booba n’a d’ailleurs pas pu poser un guet-apens à Kaaris puisqu’une partie de son groupe est encore au contrôle de sécurité au moment des faits."

"Sa version très claire est qu’ils sont là pour embarquer pour un concert et ils vont tomber par hasard sur les membres du groupe de Kaaris qui leur font front et se mettent en ligne. Ils cherchent à les contourner et se retrouvent à la lisière d’un magasin. À ce moment-là, les personnes se rapprochent de façon agressive vers Booba. L’un, sûrement armé d’une bouteille de parfum, lui tape sur l’oreille. Ils ont réagi pour se défendre et faire reculer le groupe", a ainsi expliqué l’avocat de Booba, qui a toutefois admis que "des coups ont été échangés". Ce dernier a également révélé que le rappeur et ses acolytes ont été blessés durant la bagarre. "Vous avez une personne qui a été hospitalisée avec un tendon sectionné, sans doute par une bouteille, une bouteille de parfum ou un tesson de bouteille. Vous en avez un autre qui a deux points de suture sur le crâne. Et Elie Yaffa a l’oreille ouverte."

Me Yann Le Bras a ensuite conclu qu’après les analyses des vidéos, tournées sur les portables de voyageurs et par les caméras de surveillance, "les choses seront très compromises" pour la défense de Kaaris. Et comme les autorités l’ont déclaré, les deux rappeurs risquent 7 ans de prison.