Musique À 74 ans et plus de 40 ans de scène, Chantal Goya est l’artiste féminine qui a joué le plus à Forest National : 47 fois !

" Marie-Rose c’est mon double, le seul personnage que je ne savais pas que j’avais en moi" , confie l’adorable conteuse pour enfants qui revient en disque et spectacle avec Les aventures fantastiques de Marie-Rose. "Et dire que je n’étais pas du tout faite pour chanter. Au départ, je voulais être journaliste pour un magazine de mode à Londres."

Mariée depuis plus de 50 ans avec le compositeur Jean-Jacques Debout, Chantal Goya explique ce succès par sa fidélité à la fois professionnelle et relationnelle. "Si je tiens le coup physiquement, c’est tout simplement parce que je ne m’ennuie pas, examine l’interprète des cultissimes Pandi Panda, Bécassine ou Un lapin. S’il y a quelque chose que je ne veux pas faire, vous le voyez en 2 minutes (sourire). En spectacle, je suis dans mon élément. Mais chanter dans un restaurant, je suis terrorisée ! Je n’y arrive pas, je suis bloquée, j’oublie même les paroles. Dans la vie, je ne suis plus Marie-Rose, je suis l’autre."

Et l’autre, c’est Chantal Goya qui détient le record du nombre de représentations au Palais des congrès de Paris (356) et de Forest National à Bruxelles (47). "Pour moi, Forest National, c’est comme si j’allais manger chez ma grand-mère qui est belge et que toute la famille venait déjeuner, raconte celle qui est née en Indochine et dont le seul regret réside dans sa carrière avortée aux USA. La Belgique a toujours été un pays très proche, c’est comme si on était cousins, de la même famille. Tous mes shows qui ont marché ici, ont marché en France après. L’imaginaire est très important chez vous."

Celle qui a basé toute sa carrière sur son sourire ("En souriant tout se remet en place, donc pas besoin de chirurgie esthétique !") se souvient alors de sa rencontre avec Hergé. "Il voulait que mon mari écrive une chanson sur Tintin comme ça, on ne dira plus qu’il est misogyne. Je lui ai donc dit que j’allais m’habiller comme Tintin et Hergé a alors dit que la chanson s’appellerait Comme Tintin ."

La mort de l’illustre auteur de BD belge l’avait d’ailleurs fortement marquée. "Quand j’ai joué La planète merveilleuse à Bruxelles, il y avait une toile de Moulinsart avec tous les personnages qu’il avait corrigés. Et juste avant de monter sur scène, j’ai pris un miroir pour me regarder, il m’a glissé des mains et s’est brisé en mille morceaux… Je ne suis pas superstitieuse mais je sentais que j’allais apprendre une terrible nouvelle. Et en sortant de scène, j’apprends qu’Hergé venait de mourir… Ce n’est pas incroyable ?" C’est alors que Chantal Goya a décidé de ne plus chanter les personnages de Tintin depuis ce 3 mars 1983. "À partir du moment où il est mort, c’est une volonté que je voulais respecter."

Bref, celle qui ne fume et ne boit jamais ("car je veux être maîtresse de mon cerveau, j’en ai trop vu qui ne l’étaient pas") et qui a toujours refusé de tourner nue dans les films ("je suis extrêmement pudique à la base mais si j’avais été une femme qui faisait tous les films à poil, j’aurais bonne mine aujourd’hui sur les réseaux sociaux !") pense "qu’une fois que je serai là-haut, je continuerai à chanter pour tout le monde, car c’est ça le rêve !"

En savoir plus

Les aventures fantastiques de Marie-Rose, du 25/2 au 23/4 en Belgique.

Réserv. : ticketmaster.be.