Chantal Goya : “Je chanterai Tintin en Belgique”

Interview > Frédéric Seront Publié le - Mis à jour le

Musique

Chantal Goya s’est rendue pour nous avec le Chat Potté dans une école de Bruxelles

BRUXELLES C’est un sacré cadeau de Saint-Nicolas qu’ont reçu les enfants du collège Saint-Michel mardi en fin d’après-midi. Alors que les cours venaient de se terminer, ils ont vu apparaître Chantal Goya en compagnie du Chat Potté, le héros du nouveau dessin animé des studios DreamWorks. D’un seul coup, la chanteuse et son compagnon félin ont vu une horde d’écoliers se précipiter sur eux. L’engouement était tel qu’on n’était pas loin de… l’émeute ! Notre matou en a d’ailleurs perdu sa queue.

Chantal Goya, elle, s’en est sortie indemne, quoiqu’un peu décoiffée. “C’est le Chat Potté qui a fait rempart, il m’a protégée” , plaisante-t-elle. “Sa présence est un clin d’œil pour la sortie de son film. Mais il n’apparaît pas dans mes spectacles. Sur scène, c’est le Chat Botté classique qui est avec moi ! Il m’accompagne depuis 30 ans. J’ai même interprété sa chanson en flamand lors d’un concert à Anvers en 83. C’était Meneer de Kat. Mais je devais lire les paroles sur un prompteur, car je ne connaissais pas le néerlandais.”

Vous revenez en janvier en Belgique avec L’étrange histoire du château hanté, que vous aviez déjà joué en début d’année…

“Oui. J’ai déjà donné plus de 40 représentations. C’est un spectacle que j’avais monté en 1989. Beaucoup de parents, qui étaient enfants à l’époque, me demandaient sur Internet que je le reprenne. En plus, je pense que ce show est davantage dans l’air du temps aujourd’hui, avec la mode d’Harry Potter. Il y a le château, les fantômes… Les enfants adorent.”

On retrouve néanmoins vos personnages traditionnels ?

“Oui. Dans la première partie, il y a un petit théâtre ambulant duquel sortent Bécassine, Jeannot Lapin, Panda ou le Chat Botté. Il y a aussi un nouveau personnage, l’ours brun. La deuxième partie, elle, c’est de la vraie comédie musicale. Lorsque mon mari, Jean-Jacques Debout, a écrit tous ces merveilleux spectacles dans les années 80, il était en avance sur son temps.”

Comment expliquez-vous votre retour en grâce depuis plusieurs années ?

“Ce sont avant tout les enfants d’il y a 30 ans, devenus à leur tour parents, qui veulent me voir avec leurs propres enfants. Certains, après le spectacle, viennent avec des photos d’eux à 4 ans avec moi et me demandent si on peut faire la même avec leur petit bout ! Je pense aussi que si je touche encore aujourd’hui 3 générations, c’est parce qu’on a toujours montré de belles choses. Tout est peaufiné dans les moindres détails. On a gardé les costumes de l’époque. Ils ont tous été réalisés par l’Opéra de Paris…”

Vous adaptez vos spectacles selon les villes où vous allez ?

“J’essaye toujours de faire un clin d’œil. En Belgique, par exemple, je chanterai Tintin en hommage à Hergé.”

D’autres projets ?

“Oui ! L’an prochain, je reprends Le monde magique. Et pour fin 2013, La planète merveilleuse.”

Vous semblez infatigable ! C’est quoi le secret de votre forme ?

“J’aime tout simplement ce que je fais. Il ne faut pas chercher plus loin. Et j’essaye de bien dormir.”

En savoir plus

En spectacle en Belgique Le 14 janvier à 14 h 30 à Forest National et le 15 janvier à 14 h 30 au Wex de Marche-en-Famenne. Infos et rés. : 0900/00.456 ou sherpa.be



© La Dernière Heure 2011
Publicité clickBoxBanner