Musique La mélodie dont personne n’avait voulu a été chantée par Sinatra et Elvis Presley.

Tout se passe en 1967. Lorsqu’en février, le compositeur Jacques Revaux part en vacances d’hiver à Mégève, il lui reste quatre mélodies à fournir à un éditeur à qui il les a promises. Il a emmené sa guitare et un petit enregistreur Revox. Il traîne et, le dernier jour, il lui faut bien s’y mettre. En une matinée, il compose quatre mélodies. Celle de Comme d’habitude sera la troisième.

Une maquette est réalisée à Londres, avec un texte en anglais. Revaux a intitulé sa chanson For me. Il l’adresse à plusieurs chanteurs : Michel Sardou, Mireille Mathieu, Petula Clark, Hugues Aufray… Sans réponse. Hervé Vilard marque un petit intérêt. Pour une face b.

Le premier choix de Revaux était déjà Claude François. Il ne le connaissait pas personnellement et il était passé par sa parolière, Vline Buggy : "Tu ne pourrais pas la lui faire écouter ?" Elle le fait. "Dans le bureau du directeur artistique. Nous avions écouté plusieurs succès américains puis, tout d’un coup, cette petite maquette en guitare-voix. Fatalement, ça sonnait moins bien…" Claude François va refuser… Comme d’habitude !

(...)