Musique Beaucoup l'attendent, d'autres moins : le 15 juin, le chanteur Damso sortira un nouvel album intitulé "Lithopédion". Un album dans lequel le Bruxellois revient pour la première fois sur l'affaire de l'hymne des Diables rouges qui a fait la Une des journaux en mars de cette année.

Pour rappel, le rappeur belge avait été désigné par l'Union belge de foot pour s'occuper de l'hymne des Belges à la Coupe du Monde. Après de nombreuses polémiques autour de ses paroles jugées misogynes, la Fédération était revenue sur son choix initial et avait décidé d'écarter Damso.

Dans "Ipséité", premier titre disponible depuis ce dimanche sur internet, Damso fait référence aux critiques formulées à son encontre.

"J'ai vécu drames et difficultés, "misogyne" qu'elles disent. J'parle des femmes sous Melodyne, hymne national : impossible (...) J'suis de ceux qu'on insulte, barrières qu'on m'inflige. Toujours le même depuis tout tit-pe, dans les veines, sang de winners."

Dans la deuxième partie de sa chanson, Damso revient sur la médiatisation de cette "affaire" et ce qu'il considère comme un acharnement médiatique : "J'ai rien dit, j'suis resté zen, mon papa m'partage sa peine. Lâché sans hésiter, lynché dans les JT. Mais pour l'amour de la SACEM (Ndlr : Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique en France), je fais preuve d'ipséité."

Ce titre, disponible sur les différentes plateformes de streaming, aura permis de relancer la polémique. Une dernière fois cette fois ?