Musique Pour son tout dernier concert en Belgique, le chanteur new-yorkais n’en a fait qu’à sa tête et c’est tant mieux.

Lorsqu’une légende fait ses adieux à la scène, sa dernière tournée prend habituellement des allures de best of un peu cliché. Sauf avec Paul Simon. Jeudi soir, dans un Sportpaleis anversois où les places libres étaient des plus rares, le New-yorkais - qui a honoré d’une date la Belgique à l’occasion de son Homeward Bound - The Farewell Tour là où Paris, Berlin et Rome en sont privées - n’en a fait qu’à sa tête. Comme à son habitude.

(...)