Musique

Zazie, Goldman, Bruel, Cabrel, Raphaël et bien d'autres enregistraient l'émission des Enfoirés à Nantes, ce week-end

de notre envoyée spéciale en France Déborah Laurent

NANTES Ce week-end (et nous y étions dimanche soir), les Enfoirés enregistraient leur émission dans le Zénith nantais tout neuf et surchauffé. Cette année, c'est dans leur caravane que les 31 artistes nous emmenaient. Et il fallait être en forme pour faire la route avec eux : le spectacle s'étale, en vérité, sur 3 h 30 ! Les changements de décors et de costumes prennent du temps et pendant les temps morts, les chanteurs mais surtout les humoristes se relaient pour meubler.

C'est bien entendu Muriel Robin qui a tenu le crachoir la plupart du temps : elle assure la majorité de la présentation chaque année, avec sa grande copine Mimie Mathy. Reste que cette fois, c'est seule que Muriel a fait patienter le public entre les prestations des chanteurs. Mimie, opérée d'une hernie discale, a renoncé à la tournée. Muriel a tenu à nous rassurer : "Mimie n'est pas là mais ce n'est pas parce qu'elle a pris la grosse tête à cause de son premier album, ne vous inquiétez pas. Je suis allée la voir à l'hôpital, elle était sous morphine ! Quand j'ai prononcé le mot Enfoirés, elle m'a lancé des suppositoires au visage ! Du coup, j'ai crié Mimie... Mimie... pour qu'elle revienne ! "Et Muriel de chanter Aline de Christophe, repris en choeur par la foule et transformé en Mimie pour l'occasion. L'interprète de Joséphine, Ange Gardien, a cependant pointé le bout de son nez en duplex plus tard dans la soirée. Elle est apparue sur l'écran géant alors que Garou draguait Jenifer sur scène. "Garou, tu joues au tennis avec Yannick, tu fais un hammam avec Goldman ou un poker avec Bruel mais je te l'ai dit : tu ne t'approches pas des filles !"

Autre absente de la soirée : Michèle Laroque, une habituée, ou encore Yannick Noah. Mais par ailleurs, des petits nouveaux ont fait leur apparition. L'excellentissime Bénabar a fait ses preuves et a pu donc rejoindre la troupe, tout comme Nadiya ou Kad (sans Olivier). Olivia Ruiz et Vincent Delerm, pourtant annoncés, n'étaient pas à la fête : la première à cause de son emploi du temps surchargé, le second parce que Goldman, chef de troupe, a préféré attendre un peu avant de l'intégrer. Nous ne vous dévoilerons pas ici tous les détails de cette soirée fort attendue, : nous en reparlerons lors de la diffusion sur TF1.

Sachez malgré tout que cette Caravane des Enfoirés est un grand cru. Attendez-vous à être ému avec, par exemple, l'interprétation de Si seulement je pouvais lui manquer par Amel Bent, Jean-Jacques Goldman, Raphaël et Jean-Louis Aubert (tous deux à peine remis de leurs émotions avec Les Aventuriers d'un autre monde) ou encore un poignant Et dans 150 ans, chanté en choeur et autour d'un feu de camp. Attendez-vous à de l'ambiance avec, entre autres, le medley tubes de l'été : Mon pays de Faudel par Claire Keim et Julie Zénatti, Crazy par Amel Bent, Baïla par Patrick Fiori et Hélène Ségara, Zidane y va marquer par Jean-Baptiste Maunier et Pierre Palmade ou encore, et ça fait sourire, Hung Up de Madonna repris par Francis Cabrel et Patricia Kaas.

Aimer à perdre la raison

Ce n'est d'ailleurs pas l'unique fois où Cabrel nous a arraché un sourire : le voir déguisé en lion, plus tôt dans le spectacle, ça vaut de l'or. L'ambiance était telle dimanche soir que Nolwenn et Lorie, chargées d'évoquer la sortie du CD et du DVD de La caravane des Enfoirés (dont le nouvel hymne sera Aimer à perdre la raison de Jean Ferrat) n'ont pas réussi à en placer une : le Zénith de Nantes avait de la voix et tenait à le prouver. Cette débauche de joie et de fête se retrouvera sur les images diffusées, sans doute,fin février sur TF1.



© La Dernière Heure 2007