Enfin seul, ou presque

Isabelle Monnart Publié le - Mis à jour le

Musique

Un tournée inoubliable qui débouche sur un album live : Bruel jubile


Un homme aux multiples casquettes


"On a la solitude que l'on désire..."


BRUXELLES La scène se passe dans un très bel hôtel du haut de la ville. Patrick Bruel, jeans, T - shirt et baskets aux pieds, a bien du mal à se concentrer sur les questions que l'on s'évertue de lui poser, à quelques heures de son concert à Forest National, et il s'en excuse.

En cause ? Le match de tennis qui oppose, en demi-finale à Roland-Garros, Soderling à Gonzales. "Je suis toujours détendu avant un concert. Le stress, l'appréhension sont là, surtout là, ce soir. C'est la première fois que je chante devant autant de gens, seul avec ma guitare. Il y aura 5.000, 5.500 personnes..."

Pour une tournée censément intime, effectivement, ça fait du monde... Difficile de dire non aux grandes salles ? "Non ! " dément-il. "Je suis capable de dire non, sinon, on aurait fait 25 casinos de Paris. Mais ça me plaît de montrer qu'il n'y a pas de rapport entre la taille de la salle et l'intimité d'un artiste avec son public. Que ce soit le Stade de France ou La Cigale, il y a des artistes qui passeront la rampe. On aura l'impression au Stade qu'ils sont dans votre salle à manger, alors que d'autres, à la Cigale, donneront l'impression que vous êtes à deux kilomètres tellement il ne se passe rien."

Cette proximité avec le public, Bruel la cultive depuis longtemps, établissant, toujours, un lien particulier avec la salle...

"C'est ce que je ressens aussi. Ça s'est confirmé, affûté, travaillé au fil du temps. J'ai rendu mes spectacles très bien construits, très rythmés. Dans les spectacles, il y a de la mise en scène même quand il n'y en a pas. Il n'y a pas de temps morts mais des respirations. Il m'arrive de répéter dix minutes un enchaînement de vingt secondes. Ces années ont servi à ça : à ce que le spectacle paraisse de plus en plus fluide alors que tout est travaillé."

Tout était donc très préparé dans sa tête ? "Pour être honnête : non. Quand j'ai dit à mon équipe - 4 personnes, tout de suite - qu'on allait partir en tournée acoustique, ils m'ont demandé ce qu'on faisait et je ne savais pas. Quelles chansons ? Je ne savais pas. Lesquelles au piano, lesquelles à la guitare ? Je ne savais pas. Une semaine avant, je n'en savais toujours rien. Je leur ai dit que l'idée, c'était qu'on allait dîner chez les gens, qui avaient préparé un piano et une guitare, qu'on allait s'asseoir et voir ce qui se passe..."



© La Dernière Heure 2009
Isabelle Monnart

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Après vous être sans doute occupé un peu trop des autres, vous vous recentrez enfin sur vous-même.

Taureau

Votre activité professionnelle ne rencontre plus trop d’obstacles en ce début de semaine. Vous retrouvez une liberté d’action.

Gémeaux

Prévoyez l’un ou l’autre contretemps susceptible de venir perturber votre organisation. Vos déplacements sont difficiles.

Cancer

Il manque à votre couple une bonne communication pour que tout soit parfait. Un conseil, ouvrez-vous davantage.

Lion

Votre charme se révèle efficace si vous êtes encore un Lion célibataire. Vous êtes tout en séduction.

Vierge

Vous défendez avec conviction un projet professionnel. Vous passez au-dessus des résistances.

Balance

Vos supérieurs apprécient votre façon de travailler ou les idées que vous essayez d’imposer à vos collègues.

Scorpion

Vous êtes tout en émotion aujourd’hui. Une blessure du passé n’est sans doute pas refermée.

Sagittaire

Votre générosité ne doit pas être au détriment de vos intérêts. Pensez-y avant d’ouvrir votre cœur.

Capricorne

Vous vous lancez dans un projet professionnel auquel vous croyez. Vous avez beaucoup de peine à l’imposer.

Verseau

Vous consolidez votre activité professionnelle en franchissant un cap important. Vous êtes crédible.

Poissons

Toute votre attention se porte sur votre partenaire. Vous répondez à ses attentes.

Facebook