Eurovision: La Suède euphorique après le triomphe de Loreen

AFP Publié le - Mis à jour le

Musique


"Euphoria" l'a lancée dès le mois de mars dernier quand elle a remporté le Melodifestivalen suédois, la sélectionnant pour l'Eurovision 2012.


STOCKHOLM Avec l'écrasant triomphe de Loreen, fille d'immigrés berbères marocains, la Suède célébrait dimanche dans l'euphorie sa victoire à l'Eurovision, la cinquième d'une série lancée il y a 38 ans avec le groupe mythique Abba et son "Waterloo" .

Enveloppée dans le drapeau suédois jaune et bleu, la photo de la jeune femme, qui chante pieds nus et rechigne à se maquiller, s'étale dimanche dans toute la presse scandinave qui exulte.

De son vrai nom Lorine Zineb Noka Talhaoui, cette petite brune énergique de 28 ans, née à Stockholm, a débuté comme chanteuse il y a 8 ans grâce à une émission de la télévision suédoise, Idol, mais sans jamais véritablement émerger.

"Euphoria", la chanson techno-pop de la victoire, l'a lancée dès le mois de mars dernier quand elle a remporté le Melodifestivalen suédois, la sélectionnant pour l'Eurovision 2012.

A Bakou, "elle a écrasé ses concurrents, enchaînant les 12 points (note maximum par pays, ndlr) les uns après les autres", écrit un commentateur du quotidien Svenska Dagbladet, Harry Amster, pour qui elle amorce désormais une carrière internationale.

Loreen, dit-il, "a littéralement fait exploser l'écran de télévision avec son énergie". Il décrit "Euphoria" comme "de l'eau qui coule en dansant et en chantant dans une parfaite harmonie".

Toute la nuit des Suédois euphoriques ont fêté la victoire de Loreen. La place Sergel du centre de Stockholm s'est vite remplie dès que la victoire suédoise était devenue évidente.

"Loreen est une héroïne suédoise", a lancé Staffan Janemyr qui venait de célébrer ce cinquième titre Eurovision de la Suède par une trempette dans l'eau glacée du bassin de Sergel.

"On savait qu'elle avait de bonnes chances de gagner, dit-il, mais on ne sait jamais ce qui peut se passer. C'est la meilleure chanson de toutes celles qui ont gagné l'Eurovision".

C'est la cinquième fois que la Suède triomphe à l'Eurovision depuis la victoire du groupe Abba il y a 38 ans (Waterloo). La dernière remonte à 13 ans avec Charlotte Perrelli (Take me to your heaven).

Loreen a expliqué samedi soir à la télévision suédoise que son succès réside dans son authenticité.

"Les gens en ont marre des gadgets. Je monte sur scène les pieds nus et avec le moins de maquillage possible: c'est pour symboliser que nous n'avons pas besoin de tous ces trucs autour de nous", dit-elle. "Je suis en accord avec moi-même...je danse au ralenti, pour inviter à être calmes et détendus".

Ses parents venus du Maroc sont arrivés en Suède un an avant sa naissance. C'est avec sa mère, Choumicha Talhaoui-Hansson, qu'elle a surtout vécu, à Västeras, à une cinquantaine de km à l'est de Stockholm. Son père, qui avait divorcé de sa mère, est mort quand elle avait 13 ans.

"Sans elle (sa mère, ndlr) je ne serais pas ce que je suis", a-t-elle immédiatement reconnu après son triomphe à Bakou.

Loreen continue d'avoir des attaches familiales au Maroc où la partie la plus européenne de sa famille pense que "ce succès est fantastique", dit-elle dans une interview au Svenska Dagbladet. Mais, ajoute-t-elle, pour ses autres parents berbères qui vivent dans les montagnes dans de petites explotations agricoles "c'est de la folie".

Immigrée de la seconde génération, Loreen dit apprécier de n'appartenir à aucune des deux cultures suédoise et marocaine.

"Quand je suis au Maroc je me sens incroyablement suédoise mais quand je suis en Suède je sens que je suis d'un tempérament différent, que je ne connais pas toujours tous les codes de la société", dit-elle.

"Pour moi ce n'est pas négatif, parce que je n'aime pas les frontières, je n'aime pas la discrimination et l'appartenance à un groupe qui se compare à un autre groupe. Il est bon de mélanger les cultures", ajoute Loreen qui n'a pas hésité à rencontrer des militants des droits de l'homme en Azerbaïdjan, avant de monter sur scène samedi.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner