Musique Séisme sur la planète musique ! La rouquine quitte sa maison de disques historique, Universal. Et prépare son nouvel album chez Sony.

Elle était l’une des plus fidèles. Et des plus rentables artistes du catalogue Universal. Mais au terme de 30 années d’une riche collaboration avec sa maison de disques, Mylène Farmer a décidé de préparer son prochain album - très attendu, comme tous les précédents - au sein d’une autre maison : Sony Music. De quoi réjouir cette dernière. "C’est un grand privilège d’accueillir Mylène Farmer au sein de notre maison. Une artiste emblématique que nous sommes heureux de pouvoir accompagner dans la suite de sa carrière", s’est enthousiasmé le président de Sony Music France. Et de quoi porter un coup au géant Universal.

Celle que les fans attendent toujours sur scène avec l’album Interstellaires - la dernière fois que l’étoile Farmer s’est produite live remonte à 2013 - avait signé son premier contrat avec Polydor (Universal) en 1985. À l’époque, la rouquine sortait son 45 tours Plus grandir. La suite de l’histoire a marqué l’industrie du disque. Au fil de sa collaboration de 30 ans avec Universal, Mylène a écoulé quelque 30 millions d’albums.

Et même si , aujourd’hui, plus aucun artiste ne peut atteindre les ventes records d’il y a 10 ans (pour exemple, son Interstellaires ne s’est vendu qu’à 300.000 exemplaires), la chanteuse mutine de 55 ans reste une valeur sûre dont toute sortie d’album est assimilée à un événement dans la francophonie. Et à un succès plus que probable.

Désormais, l’une des rares poules aux œufs d’or francophones viendra compléter les rangs, avec un 11e album studio, de Sony Music. Une maison de disques qui compte déjà dans son écurie les stars incontestées des ventes que restent Céline Dion et Francis Cabrel.