Musique Samedi à Uccle, elle a épousé Francis de Laveleye, un producteur de films publicitaires

BRUXELLES En 1972, Francis de Laveleye était jeune assistant dans les sphère du cinéma et il a été engagé sur le film Le Far-West que tournait, à Herstal, à Bruges et à Bruxelles, Jacques Brel. Il était loin d'imaginer alors qu'un jour, il tomberait amoureux d'une des filles de Brel et que, trente ans plus tard, il l'épouserait.

C'est ce qui s'est produit, ce samedi matin, en l'hôtel de ville de Uccle. En présence, évidemment, de toute la famille, conduite par Miche Brel, l'épouse du chanteur.

France Brel, la mariée, 49 ans, portait une ample robe d'inspiration médiévale, en velours rouge tendre, avec un voile à dominantes orange.

Dans ses affaires, au sein de la Fondation International Jacques Brel qu'elle dirige, France Brel ne laisse rien au hasard. Idem pour ce qui concerne son mariage. Même la date choisie: le premier anniversaire du jour où les mariés se sont installés ensemble.

Pourtant, d'une certaine manière, pour France Brel, cette date ne tombait pas au meilleur moment puisqu'en même temps que l'équipe de Didier Gosuin, ministre de la Région Bruxelles-Capitale, la Fondation est entrée dans la phase active de la préparation des festivités qui, à Bruxelles, pendant six mois, à partir de mars, commémoreront le souvenir de Jacques Brel, disparu depuis vingt-cinq ans.

Pour France Brel, cette période de fin d'année correspond, sur le plan professionnel, à une véritable tempête dont elle s'est extraite pour un jour.

La cérémonie a été présidée par l'échevin de l'état-civil d'Uccle, qui se trouve être la tante du marié, Chantal de Laveleye. De ce fait, ce fut une cérémonie extrêmement familiale et sympathique.

Quelques invités de marque dans la salle: l'écrivain Olivier Todd, qui a signé la première biographie de Brel et surtout Jean Corti, qui fut l'accordéoniste du chanteur et qui venu de Paris avec son instrument. Pendant l'entrée des mariés, il a joué, en guise de marche nuptiale, un mélange de Plaisir d'amour et du Temps des cerises. Puis un bout de Quand on n'a que l'amour pour l'arrivée de l'échevin, pour le baiser qui a suivi la déclaration de mariage et, plus longuement, pour la sortie des mariés.

Mais il n'y avait pas que du Brel au programme. Lorsque les mariés se sont embrassés, Jean Corti a choisi Parlez-moi d'amour et, au moment où, dans le texte, on aurait dit Je vous aime, France Brel avait tendrement la tête en appui sur l'épaule de son mari.

Pendant la signature des registres, c'est... du Brassens qui fut interprété par l'accordéoniste: Les copains d'abord.

Le marié, 55 ans, est producteur de films publicitaires et père de trois enfants qui sont, aujourd'hui, des adultes. France Brel, pour sa part, est maman d'une Joana et d'un Pablo qui ont 12 et 13 ans.

Jacques Brel et Miche avaient eu trois enfants. Chantal, l'aînée, est décédée le 4 janvier 1999 à l'âge de 47 ans. France, née en 1953, est celle du milieu. Isabelle, née en 1958, exploite un manège.

S'il avait vécu, Jacques Brel aurait 73 ans et serait grand-père de neuf petits-enfants.

© La Dernière Heure 2002