Musique Francis Lalanne est de retour au plat pays, à la fois sur scène et dans la vie.

" J’ai habité pendant 10 ans en Belgique , confie le chanteur aujourd’hui âgé de 59 ans. Deux ans à Rhode-Saint-Genèse et presque 9 ans sur la Grand-Place de Bruxelles. C’était à côté de la Rose Blanche, les trois étages au-dessus du diamantaire qui, à l’époque, était une agence de voyage."

Celui qui sera de retour sur nos terres et nos planches en novembre prochain pour la pièce Un Tramway nommé désir (où il interprète Stanley, alias Marlon Brando dans le film inspiré de la pièce de Tennessee Williams) projette même de revenir habiter en Belgique. "Je veux revenir habiter ici ", explique le poète et interprète d’On se retrouvera . " On ne s’exile pas quand on aime la Belgique comme je l’aime. On a plutôt l’impression de rentrer au pays. Cette attirance, c’est vraiment Montaigne et La Boétie. C’est parce que c’était moi et parce que c’était elle. Je ne sais pas expliquer ça. Mais quand j’ai posé les pieds dans ce pays, je me suis senti chez moi. La façon d’être des Belges me correspond. Je me sens belge. Tout ce qui est au-dessus de Lille est proche de ma nature profonde. La façon d’être des gens, comment ils prennent la vie, comment ils l’échangent, la partagent, la ressentent. Ce n’est pas qu’une convivialité mais surtout cette faculté de ne pas laisser les problèmes nous enlever notre joie de vivre. On ne s’applique pas la double peine ici. À savoir le moral à zéro et la vie difficile. Ici, le moral à zéro n’existe pas."

Bref, une vie de bohème qui lui convient parfaitement. "Le Belge est audacieux, spontané, il aime rencontrer les autres, échanger, vivre des aventures", poursuit celui qui sera l’invité de Stéphane Pauwels, ce mercredi soir sur RTL-TVI, pour le match entre Anderlecht et le PSG (Francis Lalanne a osé pronostiquer 2-1). "Les Belges ont le goût du risque et se posent moins de questions qu’en France. C’est tout cela qui fait que je me sens mieux ici qu’en France. "


Entre une chanson en wallon et Fort Boyard

Sa pièce de théâtre semble lui avoir donné des ailes. "On m’offre de grands rôles au théâtre mais pas au cinéma", conclut celui qui vient de resigner pour une nouvelle saison de Narcisse Lalanne dans l’émission Fort Boyart. " J’aimerais tourner avec les frères Dardenne. C’est ce qui se fait de mieux au niveau acting et cinéma en Belgique." Avant un nouvel album en 2019 voire une chanson en wallon pour le défenseur des langues ? "J’y pense très sérieusement. J’y pense depuis wallong date !" (sourire)

>>> Un Tramway nommé désir le 25/11 au Centre culturel d’Uccle. Rés. : www.ccu.be ou 02/374.64.84.