Musique Laeticia est arrivée à Paris pour promouvoir l’album posthume de Johnny.

Cela faisait près de dix mois que Laeticia Hallyday n’avait plus mis les pieds en métropole, partageant son temps entre Saint-Barth où est enterré Johnny et Los Angeles où elle réside avec Jade et Joy. Dimanche matin, c’est en compagnie de ses filles qu’elle est arrivée à Paris en provenance des États-Unis afin d’assurer la promotion de Mon pays, c’est l’amour, le disque posthume du rocker dont la sortie est programmée le 19 octobre.

Pour la première fois depuis le 9 décembre, lendemain de l’hommage populaire rendu au Taulier dans les rues de la capitale française, elle s’est rendue à Marnes-la-Coquette, là où Johnny s’est éteint le 5 décembre. Un déplacement certainement plein d’émotion pour celle qui depuis la disparition du chanteur a dû faire face à de nombreuses critiques. Celles concernant le choix du lieu où est enterré son mari, celles concernant l’héritage qui lui est revenu via le testament de ce dernier et enfin, celles concernant l’album à venir, le 51e dans la discographie du chanteur.

S’agissant de l’héritage de la rock star, il semblerait que les choses se soient partiellement apaisées, en tout cas avec Laura Smet. La semaine dernière, cette dernière a reçu l’autorisation de la part de Laeticia Hallyday d’aller se recueillir dans la villa de Marnes-la-Coquette. Selon Voici, un accord serait en passe d’être négocié entre les avocats des deux femmes. La veuve de Johnny Hallyday accepterait l’idée de céder à Laura Smet la villa où est décédé le rocker. Le bien est estimé entre 10 et 15 millions €. Mieux, la fille du chanteur pourrait aussi se voir accorder, selon les sources, de 10 à 20 % des droits sur les ventes d’albums et autres produits dérivés.

À ce stade, rien n’a encore été signé mais il se pourrait que les choses s’accélèrent avec l’arrivée en France de Laeticia Hallyday. Les deux parties y ont intérêt car, rappelons-le, le 30 novembre prochain, elles ont rendez-vous devant le tribunal de Nanterre pour la prochaine audience concernant le différend qui les oppose.

Reste à savoir si l’heure est aussi à la réconciliation du côté de David Hallyday. Manifestement, ce dernier semble moins pressé d’enterrer la hache de guerre.