Musique Nicola Sirkis, en grand maître, a sorti le grand jeu au Palais 12. Les fans ont adoré !

Indochine n’a pas manqué son retour à Bruxelles. C’est que, entre Nicola Sirkis et notre capitale, ce sont presque 60 années de vie et de liens qui resurgissent à chaque instant ! Le Palais 12 a donc vibré samedi et dimanche soir, face à un public qui mériterait bien le prochain live de l’inusable groupe rock français.

Le 13 tour , c’est un moment de partage intense pour un show haut en couleurs où Nicola et sa bande n’ont eu de cesse de transporter dans leur univers ce public tout acquis à leur cause.

Entre Bruxelles et le chanteur, avec ce x qui résonne tendrement à chaque fois qu’il le prononce, c’est une véritable histoire d’amour qui n’est pas prête de se terminer. Les effets employés pour transporter le public dans un autre monde ont marqué les esprits. La soucoupe volante et les images qui y défilent subjuguent. Les lumières ainsi que les confettis font le reste !

Indochine a donc une nouvelle fois rendu une copie remarquable à ses fans de tout âge, dont ces ados qui côtoient leurs parents dans la même fascination. Proche d’eux, Nicola n’a pas manqué d’aller au cœur de la foule pour interpréter un de ses premiers succès, Tes Yeux Noirs. Des étoiles dans les yeux, avec parfois quelques larmes de bonheur, le moment est fort pour certains spectateurs !

En parfaite symbiose , les fans sous le charme reprennent inlassablement, en chœur, les paroles d’un chanteur qui, à plusieurs reprises, ne parvient à cacher son émotion. Nul ne sait ce qui passe, à ces moments-là, dans la tête de l’idole de plusieurs générations, mais une chose est sûre, Nicola Sirkis, entier, se livre tel que lui-même, comme son public l’aime, en totale communion !

Le phénomène n’est visiblement pas prêt de s’arrêter, et tant pis pour ceux qui croient toujours qu’Indochine, cela se limite à trois accords et des paroles sans aucun sens…

Au Palais 12, une petite surprise attendait par ailleurs le public avec la présence d’Asia Argento pour interpréter Gloria avant un final où l’Aventurier a précédé Karma Girls.

De l’amour, de l’échange, de la passion et cette sincère émotion, bref, Indochine surprend avec une insolence appréciée comme il se doit, et puis, surtout, a une nouvelle fois offert un "p***** de concert !"

À noter qu’à l’issue du concert de samedi, Sony Belgique a remis un disque de platine au groupe français.