Musique Les plus grands tubes de l’idole des jeunes sont compilés et revisités par After in Paris. Un projet étonnant taillé pour l’été

BRUXELLES Johnny Hallyday aura tâté de tous les genres. Après s’être essayé au rap, entouré des lascars du Ministère A.M.E.R. et avant de se plonger dans cet album de blues qui lui fait envie depuis si longtemps, voilà que celui qui fera vibrer Forest National en octobre prochain se met à la lounge. C’est que Johnny se tient au courant des tendances et sait que ce style de musique est en plein essor et ne cesse d’agrandir son cercle de passionnés.

Le projet Johnny Lounge reprend donc ses plus grandes chansons et les fait renaître en version électro, latino ou même légèrement house. Si ce sont plutôt ses tubes qui sont la star de cet album, sachez que Johnny a approuvé l’idée : c’est lui qui produit la galette.

Les morceaux sont entièrement revisités par le groupe français After in Paris. Les chansons sont traduites, remixées et emmenées par la voix suave de Calista Bastet mais sont malgré tout reconnaissables. Gabrielle devient Gabriela; Que je t’aime, Yo te amo; Le pénitencier, El penal; Requiem pour un fou, Requiem por a loco…
Ce projet étonnant est au final un opus taillé pour l’été. On ne doute pas que les fêtards des plages d’Ibiza, coutumiers de ce genre de musique, Johnny Lounge. Mais chez nous aussi, cet album devrait trouver ses acquéreurs. Les fans de Johnny Hallyday y jetteront certainement une oreille attentive et ceux qui aiment les Café del mar, Hotel Costes et autres réjouissances de ce type devraient s’y retrouver.

Pas la peine de se précipiter en magasins : Johnny Lounge ne sera disponible que la première semaine de juillet.