Musique

Sarah et Gert Bettens, alias K’s Choice, ont enregistré Echo Mountain à Echo Mountain !

BRUXELLES On les avait quittés, voici sept ans, sur un best-of sobrement intitulé Ten , qui rassemblait le meilleur de leurs dix années de carrière. Sarah et Gert Bettens nous avaient confié, alors, leur désir d’explorer d’autres pistes musicales, en solo, histoire de respirer et de se faire un sang neuf.

Mais l’un comme l’autre avaient gardé, dans leur tête et dans leur cœur, une petite place pour l’aventure commune de K’s Choice, à nulle autre pareille, puisqu’elle réunit, depuis leurs débuts, un frère et une sœur définitivement sur la même longueur d’ondes.

Les revoilà, donc, avec un nouvel album, Echo Mountain , et l’on a l’impression de les avoir quittés la veille… “Pendant toutes ces années, on a fait des choses ensemble, malgré tout. Une petite tournée acoustique aux États-Unis, des concerts en Afrique du Sud, on s’est beaucoup vus et on a toujours su qu’on allait enregistrer un autre disque.

C’est à la fin de l’année dernière, une fois ce “cycle ” terminé, que Sarah et Gert se décident à retravailler sur de nouvelles chansons. “Le plus important, je pense, c’est qu’on en avait vraiment envie tous les deux en même temps ”, sourit Sarah. “Elle m’a manqué ”, confesse son grand frère. “Les projets solos, ce n’était pas du tout parce que je n’avais plus envie de la voir. Oui, Sarah m’a définitivement manqué, d’autant qu’elle habite dans le Tennessee et que du coup, on ne se voyait pas trop. Heureusement, grâce à ses disques solos, elle est venue souvent en Europe et en Belgique.

Écrit à 8.000 kilomètres de distance, les titres d’Echo Mountain l’ont été par Sarah chez elle dans le Tennessee et par Gert, chez lui, à Anvers. Et parfois même en voiture. Comme l’imparable When I lay beside you dont le texte et la musique se sont immiscés dans la tête de Gert alors qu’il rentrait chez lui après un concert. “Je jure que je n’avais pas ma guitare ”, rit-il. “Mais je chantais dans la voiture et quand je suis arrivé chez moi, j’ai tout retranscrit. ” Et Sarah d’ajouter : “Parfois, les meilleures chansons sont celles qui naissent le plus vite. Elles sont d’une telle évidence qu’elles sont pressées de sortir.

Pour le reste, frère et sœur concèdent que l’éloignement fut une difficulté supplémentaire à gérer dans le processus créatif. “On s’envoyait des MP3 de nos petites démos. Ça donnait des idées pour la structure. Mais on n’a pas réellement réussi à avancer, concrètement, jusqu’au moment où on s’est retrouvés ensemble, physiquement. Là, on a pu être créatifs.

Si le choix de l’enregistrement s’est porté sur la Caroline du Nord, à une petite heure de route du domicile de Sarah, c’est parce que l’atmosphère des studios d’Echo Mountain, pour l’avoir éprouvée, plaisait infiniment à la chanteuse. “J’étais sûre que Gert tomberait amoureux de cet endroit. C’est une ancienne église, dans les montagnes. Pour nous, pendant l’enregistrement, c’est vraiment important de ne pas être à la maison : le groupe se retrouve et toute la concentration est mise sur l’album.

Résultat : le studio a carrément donné son nom à cet album de la renaissance… Tout un symbole.

K’s Choice, Echo mountain , Sony



© La Dernière Heure 2010