Musique

Il sera transsexuel dans une comédie musicale, aux côtés de Catherine Ringer

BRUXELLES Après trente-cinq représentations de la comédie musicale Tintin et le Temple du soleil, sur la scène du palais des Beaux-Arts de Charleroi, le 75.000e billet a été vendu jeudi dernier. L'objectif des organisateurs était atteint. On sait que le spectacle est prolongé jusqu'au 2 juin. Après?

Vincent Heden, le chanteur français qui interprète le rôle de Tintin, rangera sa houpette et sa perruque blonde. Au civil, il a aussi les cheveux courts. Mais de couleur brune. Son après-Tintin? `Pour ce qui est du spectacle, c'est la grande inconnue. Il y a un projet de reprise à Paris en 2003, mais rien encore d'officiel. En attendant, nous avons tous d'autres engagements. Personnellement, à la rentrée, je joue dans une nouvelle comédie musicale d'Alfredo Arias, avec Catherine Ringer, la chanteuse des Rita Mitsouko, et Nathalie Dessay, qui est une grande chanteuse lyrique. Ce spectacle, Luna Caliente, era très différent de Tintin puisqu'il s'agit de l'histoire d'une transsexuelle. Moi avant l'opération. Catherine Ringer, après. Nous jouerons de novembre à janvier au palais de Chaillot, à Paris. Après, nous serons en tournée jusqu'en avril. Si bien que je reste libre pour les dates de la reprise éventuelle de Tintin à Paris.´

Vous avez joué avec succès dans la comédie musicale Le Titanic, puis dans Tintin. Ça ne fait pas de vous une star au même titre que les chanteurs des nouvelles comédies musicales parisiennes.
`Parce que nous ne sommes pas médiatisés de la même manière. Cela se passe comme s'il y avait des spectacles à deux niveaux différents, avec des publics différents. Les comédies musicales dont vous parlez sont plutôt de grands spectacles musicaux que des comédies musicales. J'ai chanté aussi, à Paris, dans Chantons sous la pluie qui a reçu le Molière du meilleur spectacle musical. C'est autre chose. Avec Tintin, néanmoins, nous attirons un public très large. Vraiment le public de 7 à 77 ans. Pour ce qui est de la gloire, à présent, dans les rues de Charleroi, les gens m'abordent. Et comme le personnage de Tintin draine un côté sympathique, j'adore ça.´

Etre une star, c'est une idée qui vous ferait rêver?
`Aujourd'hui, je préfère sincèrement être reconnu pour la qualité de mon travail que d'être une superstar à tout prix. Quand j'étais plus jeune, j'y ai pensé. J'étais d'ailleurs attiré par la chanson de variétés. En France, nous, les jeunes, nous n'avions pas la culture des comédies musicales. J'y suis arrivé un peu par hasard. J'avais commencé par prendre des cours de théâtre et j'envisageais déjà de faire des disques. Puis, je suis entré dans le spectacle Les années twist , aux côtés de Pablo Villafranca, puis dans un autre spectacle musical pour Disney. On m'a proposé un rôle dans le Titanic et là, je me suis dit: `Voilà un art merveilleux qui mêle la comédie, la danse, le rire, les lumières, la chanson...´

C'est un domaine où un chanteur trouve du travail?
`Oui! J'ai plein de travail. J'ai reçu des propositions pour le cinéma, pour du théâtre... J'ai toujours l'envie de faire du disque. J'écris et je compose et je veux faire découvrir ma propre musique. Mais le moment n'est pas encore venu.´

Quand avez-vous ouvert, pour la dernière fois, un album de Tintin?
`Voici quelques jours. Avant la séance, j'ai voulu vérifier un détail. Parce qu'il est important de ne jamais trahir Hergé. ´

Vous avez rencontré Jean-Pierre Talbot, le Tintin du cinéma?
`Oui. Il est venu voir le spectacle. C'était rigolo. Pour lui aussi, ce fut une expérience qui a été importante.´

Tintin et le Temple du soleil, comédie musicale, au palais des Beaux-Arts de Charleroi. Jusqu'au 2 juin. Rés.: 071/31 12 12.