L'Arménie refuse de participer à l'Eurovision 2012 en Azerbaïdjan

Publié le - Mis à jour le

Musique

Une chance plus pour la Belgique...

EREVAN L'Arménie a indiqué mercredi refuser de participer au concours de l'Eurovion 2012, qui aura lieu en mai en Azerbaïdjan, ancienne république soviétique en conflit avec Erevan, a indiqué la chaîne de télévision arménienne qui devait diffuser l'événement.

"L'Arménie a décidé de refuser de participer à l'édition 2012 de l'Eurovision à Bakou" a déclaré à l'AFP Gaguik Bouniatian, directeur général de la télévision publique d'Arménie, qui devait diffuser l'événement.

"Bien que les autorités azerbaïdjanaises aient donné des garanties de sécurité à tous les pays participants, il y a plusieurs jours le président d'Azerbaïdjan a fait une exception pour un de ces pays, en déclarant que l'ennemi numéro un pour l'Azerbaïdjan ce sont les Arméniens dans le monde entier", a ajouté la télévision publique d'Arménie dans un communiqué.

"Il n'y a aucune logique à envoyer un participant dans un pays où il sera reçu comme un ennemi", a ajouté cette même source.

L'Union européenne de radio-télévision (UER), qui organise l'événement, a exprimé sa déception concernant cette décision "malheureuse".

"Nous sommes véritablement déçus par la décision du diffuseur de se retirer du concours de l'Eurovison cette année", a déclaré Jon Ola Sand, le superviseur exécutif du concours, sur le site internet de l'UER.

"Malgré les efforts de l'UER et du diffuseur hôte afin d'assurer une participation sans heurts de la délégation arménienne au concours cette année, des circonstances dépassant notre contrôle ont conduit à cette décision malheureuse", a-t-il ajouté.

De son côté, le secrétaire exécutif du parti au pouvoir, Ali Ahmedov, a estimé que "le refus arménien de participer à un concours si respecté allait encore plus altérer l'image, déjà entachée, de l'Arménie".

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se disputent depuis des années le contrôle du Nagorny-Karabakh, une région séparatiste azerbaïdjanaise peuplée majoritairement d'Arméniens.

Rattachée à l'Azerbaïdjan pendant la période soviétique, cette région a proclamé son indépendance, non reconnue par la communauté internationale, après une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994.

Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais Bakou et Erevan n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le statut de la région, qui reste une source de tension dans le Caucase du Sud, une zone stratégique située entre l'Iran, la Russie et la Turquie.

En février, un groupe de chanteurs arméniens avait déjà appelé dans une lettre à un boycott du concours, parmi lesquels trois anciens participants à l'Eurovision.

Cette décision a provoqué de nombreuses réactions au sein de la blogosphère arménienne.

"Ils auraient pu l'annoncer bien avant, avec dignité, de manière à ce que cela force le respect. A la place, ils ont eu recours à des jeux de propagande stupides et des mensonges catégoriques", a écrit Mika Artian.

Un autre blogueur a cependant soutenu cette décision. "Au moins quelque chose de bien a été fait. On a fini avec ça", a écrit Narek Galstian.

Le duo azerbaïdjanais Ell et Niki a remporté en mai dernier la 56e édition du concours Eurovision de la chanson en Allemagne. Comme le veut la tradition, l'Azerbaïdjan accueillera en conséquence l'édition 2012 du concours en mai prochain.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner