Musique Le festival séduit les amateurs de musique folk, rock et autres

BRUXELLES Les rues de Bruxelles sont à la fête ce week-end. L'Eu'ritmix, l'événement musical de l'été devenu incontournable, met en effet le feu au centre-ville.

Commencé jeudi à la place Sainte-Catherine et au marché aux poisson, le festival des rythmes et des cultures d'Europe se poursuit encore aujourd'hui avec plus de vingt artistes dont notamment le belge Marka et le groupe de rock hollandais The Nits sur la scène de la Grand-Place. Encore une belle soirée électrique en perspective.

Après la venue de Stéphane Eicher qui a réuni 12.000 personnes vendredi soir, l'une des plus belles places du monde s'est offerte hier à un groupe de folk très en forme: Shantalla qui proposait un mélange très agréable de musique écossaise et irlandaise.

La chanteuse est en effet originaire de East Kilbride en Ecosse alors que les autres musiciens viennent tous d'Irlande. Le violon et l'accordéon se sont mélangés avec harmonie avec la voix délicieusement folk d'Helen Flaherty. Belges et touristes, jeunes et moins jeunes se sont régalés. De nombreux amoureux ont fait le déplacement. «Nous sommes venus de Mons, expliquent Sébastien et Johanna. Ce festival est en quelque sorte un prétexte pour se promener. Un groupe nous intéresse tout particulièrement. C'est Mud Flow.» François et Michèle habitent, quant à eux, le quartier. «Nous nous promenons et nous faisons un petit tour des différentes scènes.»

Car c'est là aussi que réside tout l'attrait de ce festival de quatre jours: 80 concerts gratuits sont répartis, dans le centre de Bruxelles, sur 9 scènes. Par rapport à l'année dernière, deux nouveaux sites ont été ajoutés: la place Saint-Géry devenue piétonne et dont les nombreuses terrasses ne désemplissent pas et la place du Béguinage.

La Bourse aux jeunes talents

Autre attrait de l'Eu'ritmix. Donner la chance à des groupes moins connus qui peuvent montrer tout leur talent. Un podium les accueille juste devant la Bourse.

Hier, le groupe Belge Zoltane s'y produisait. Visiblement très inspirés, les cinq musiciens s'en sont donné à coeur joie devant une foule conquise assise sur les marches de la Bourse. De sa voix chaude, le chanteur a livré quelques bons morceaux très rock (en français et en anglais) teintés d'un synthé envoûtant et d'une ligne de basse très rythmique. Le titre Je suis un homme a permis à quelques joyeux drilles d'exprimer tous leurs talents de danseurs. H. P. P.

© La Dernière Heure 2004