La Belge qui chante comme une Américaine

Propos recueillis par Karim Fadoul Publié le - Mis à jour le

Musique

Leki, présentatrice vedette en Flandre, sort un troisième album sur lequel elle a invité Nile Rodgers


Des extraits de l'interview de Leki


BRUXELLES Ils ne sont pas nombreux les chanteurs belges qui peuvent se targuer d'avoir collaboré avec des artistes américains. Leki fait désormais partie de ce cercle fermé depuis que Nile Rodgers, la légende du groupe Chic, a accepté de figurer sur son dernier album, Multiplicity. Il faut dire que Leki, Karoline Kamosi de son vrai nom, avait tous les atouts pour réussir pareille prouesse. Cette Anversoise, qui maîtrise le néerlandais, le français et l'anglais, est un visage très connu en Flandre. Elle a été animatrice-vedette de TMF avant de passer sur l'autre chaîne musicale du Nord du pays, Jim. C'est une chanteuse, évidemment, qui a débuté avec sa soeur, Ya Kid K, la voix féminine du célèbre groupe Technotronic. Belle carte de visite qui l'a conduite à enregistrer un opus ambitieux.

Les francophones vous connaissent peu. Résumez-nous votre carrière musicale...

"J'ai commencé très tôt un peu grâce à une de mes soeurs, Ya Kid K. À un moment, elle en avait eu assez de Technotronic. Elle voulait quitter le groupe et on s'est mis à la recherche d'une remplaçante. Comme j'avais le même grain dans la voix, on m'a demandé si je voulais le faire. À 12 ans, j'ai donc arpenté les studios. Un an plus tard, ils se sont rendu compte que j'étais peut-être un peu trop jeune pour porter un projet de cette ampleur. Mais j'ai quand même continué. Je me suis mis à écrire mes propres textes. À 16 ans, j'ai été découverte par une maison de production. J'ai fait un premier disque, qui n'est jamais sorti. J'ai fait des shows dans l'underground rap, sans plus. Je suis ensuite allée faire mes études, en droit. Et quand je les ai finies, je me suis dit que je ne serais pas heureuse si je n'essayais pas d'aller au bout des choses. J'ai alors fait connaissance avec les producteurs FGX, enregistré un premier album. Depuis ça continue..."

Le concept Multiplicity, c'est quoi ?

"C'est multiple, d'où le titre. On s'est lâché au studio. C'est le résultat d'une année de travail. On a choisi douze tracks parmi des dizaines. On est passé par différentes phases : on a commencé avec des morceaux plus durs, puis beaucoup plus musicaux avec un live band... C'est aussi un album très autobiographique. Écrire est une thérapie pour moi..."

Comment fait-on pour inviter Nile Rodgers sur son album ?

"Je l'ai rencontré lors du festival Martrock, l'an passé. Un intermédiaire belge nous a mis en contact, intermédiaire qui lui avait déjà fait écouter mes albums. Et Nile Rodgers avait trouvé ça cool. Lorsqu'on lui a proposé de collaborer, Nile a tout de suite dit oui. En fait, le morceau Baby existait déjà, on le lui a fait écouter et lui est venu poser ses guitares dessus."

Votre popularité en Flandre est aussi due au fait que vous chantez le générique de la saison 3 de Prison Break pour la télé flamande...

"Je devais déjà faire le générique de la saison 2 mais je n'avais pas eu le temps. C'est Kaye Styles qui l'a fait finalement. J'ai donc été ravie lorsqu'on est revenu vers moi. Je n'ai pas hésité ."

Les artistes flamands semblent avoir plus de succès en Flandre que les wallons en Wallonie. Comment expliquer cela ?

"En Flandre, on apprécie davantage les artistes d'ici et pas seulement flamands, wallons aussi. Des rappeurs comme Akro ou Baloji sont poussés par la presse flamande, parce qu'ils sont belges. En Wallonie, on regarde plus vers la France. On y manque d'identité. Ce qui est possible aussi, c'est qu'il existe en Flandre un star system flamand, alors qu'en Wallonie, le seul star system qui existe est français. La seule émission qui faisait la promotion des artistes wallons, c'était 10 qu'on aime. Celle-ci n'existe plus, alors qu'en Flandre, l'équivalent Tien om te zien existe toujours."

Leki, Multiplicity (CNR). Au NRJ in the park le 20 septembre et au Beau Vélo de Ravel le 21.



© La Dernière Heure 2008
Propos recueillis par Karim Fadoul

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Après un gros malentendu, voire une dispute mémorable, vous vous réconciliez avec l’être aimé.

Taureau

Votre activité professionnelle requiert beaucoup de temps et d’organisation. Il est nécessaire d’aller à l’essentiel.

Gémeaux

Votre but est de vous inscrire dans une relation stable. Vous avez besoin de cette protection affective.

Cancer

Votre persévérance est remarquée par vos supérieurs. Ils vous confient des tâches à la hauteur de vos compétences.

Lion

L’inconnu vous fait peur. Principalement lorsqu’il s’agit de vous engager avec quelqu’un.

Vierge

Grâce à votre esprit pratique, vous trouvez la solution à vos problèmes.

Balance

Vous prenez une décision professionnelle lourde de conséquences. Vous ne pouvez pas vous tromper.

Scorpion

Ne vous emportez pas si vous ne voulez pas qu’une situation difficile se fragilise davantage.

Sagittaire

Vous êtes attentif à ce que vous dites ou faites. Vous surveillez l’image que vous donnez aux autres.

Capricorne

Vous ne supportez aucune critique. Vous allez pourtant devoir vous confronter au mécontentement de quelqu’un.

Verseau

Évitez les réactions d’orgueil qui ne vous mènent nulle part. Voyez les choses en face et reconnaissez plutôt vos erreurs.

Poissons

Une invitation inopinée bouleverse tout le programme de votre journée. N’en faites pas une affaire d’Éta !

Facebook