Musique Ambiance survoltée, samedi soir, pour la fête à Puggy. "J'en ai la chair de poule" s'étonne Maud, fan de la première heure, en plein concert. Dans un Forest national plein à craquer, leur prestation aura été à la hauteur de leur réputation: festive, énergique et fédératrice. Une farandole de pop songs d'une musicalité évidente. De leur entrée fracassante sur Move on au final intimiste (au xylophone!) sur I'm happy (illuminé par les lampes torches des gsm qu'on aurait pris pour des lucioles), Puggy surfe sur des sonorités pop/rock et électro où cohabitent création et recréation.
Machine à tubes, le groupe belge maîtrise les passages calmes des envolées surpuissantes. Malgré leurs origines diverses (France, Angleterre et Suède), les belges de Puggy étaient à la maison hier soir. Des refrains pop entraînants repris en chœur par une foule jamais rassasiée. De How I needed You à Last day on earth en passant par To win The World ou encore I do et She kicks ass, le public se déchaînait sur tous les titres phares de leurs deux derniers albums. Mention spéciale à When You know étiré et chanté sous tous les angles pendant dix minutes.

"Vous êtes vraiment magnifiques" n'arrêtait pas de répéter Matthew Irons, le chanteur et leader du trio aux côtés du bassiste Romain et du batteur Ziggy. Lesquels auront fait cadeau à leur public d'une superbe reprise de la musique du film Les chariots de feu par Vangelis ou encore celle de The Clash (Should I stay or should I go) en duo avec... Daan! Le chanteur flamand en invité surprise avant un disque de platine reçu par leur maison de disque (Universal) en fin de soirée.

Faisant de chaque titre un tube, Puggy propose ainsi une pop/rock rafraichissante. "Le kif total!" crie Laure. Et le public en redemande, encore et encore. On les surnommerait presque Puggy les bons tuyaux... musicaux.