Musique

Chuck Berry, l'une des plus grandes figures du rock'n'roll et connu notamment pour son tube "Johnny B. Goode", est mort samedi dans sa maison du Missouri.

Chuck Berry à la conquête de l'univers

Lorsqu'en 1977, les sondes Voyager 1 et 2 sont envoyées dans l'espace pour explorer les confins de l'univers, elles embarquent chacune un disque d'or destinés aux éventuels êtres extraterrestres dont elles pourraient croiser la route. Ce disque contient des sons et des images dressant un portrait de la diversité de la vie et de la culture sur Terre. A côté des bruits d'animaux, de cris de nourrisson, etc., figure l'enregistrement du mot « bonjour » dans de nombreuses langues et de la musique. Il y a du Bach, du Mozart, du Beethoven, toute une série d'enregistrements que l'on peut qualifier de musiques du monde, et un seul morceau de rock'n'roll : les 2 minutes 38 secondes de « Johnny B. Goode » écrit et interprété par Chuck Berry. Quarante ans après son lancement, Voyager 1 fonctionne toujours et se trouve à plus de 20 milliards de kilomètres de la Terre. Idem pour Voyager 2 qui se promène à plus de 17 milliards de kilomètres de chez nous.

Le prototype bad boy

Chuck Berry n'a pas seulement codifié le Rock & Roll avec son jeu de guitare, ses attitudes scéniques et les propos dans ses chansons, il a aussi, que ce soit intentionnellement ou nom, défini le personnage du rockeur version mauvais garçon. Celui d'un bad boy en pétard avec l'autorité sous toutes ses formes. Alors qu'il n'a pas encore fait de la musique son métier, il écope de trois années à passer dans une école de rééducation à la suite d'une tentative de vol à main armée. En 1961, il est poursuivi et condamné pour s'être adjoint les services d'une mineure d'âge de 14 ans. Il passera deux années en prison. En 1979, il est à nouveau poursuivi pour fraude fiscale et passe trois mois derrière les barreaux. En 1990, il est accusé par plusieurs femmes d'avoir installé un système d'enregistrement vidéo dans les toilettes de son restaurant à Saint Louis. Il ne sera pas condamné en vertu d'un arrangement intervenu entre les différentes parties. En dehors de ses déboires avec la justice, Chuck Berry était également connu pour son caractère irascible et violent quand il n'était pas sur scène, ainsi que pour ses frasques en tournée, comme le fait de demander une limousine sans chauffeur pour se rendre à ses concerts.