Musique

À quelques jours de la 1re de Casse-Noisette, les 40 costumiers s’affairent pour finaliser les 250 silhouettes du célèbre ballet de Tchaikovsky.

Bienvenue au centre névralgique et créatif de Franco Dragone, situé à La Louvière. Lieu où plus de 40 personnes -entre costumières, accessoiristes et modélistes - s’activent en ce moment aux toutes dernières retouches des tenues du spectacle Casse-Noisette. Un ballet revisité par Franco Dragone qui se tiendra du 27 au 30 décembre à Forest National. “La pression est à 200 % aujourd’hui, confie d’emblée Myriam Lyssens, chef atelier costumes, qui a disposé d'un mois pour confectionner ces vêtêments. Nos costumes doivent partir aujourd’hui, à Lint, vers 17 heures pour faire les premiers essayages et demain sur Forest National pour les premières répétitions. Cela fait 15 ans que je fais ce métier mais il y a toujours ce petit stress final (sourire)!”

Étendu sur plus de 300 mètres carrés, les ateliers de Franco Dragone rassemblent un savoir-faire de précision. Car il s’agit de réaliser des costumes sur mesure. Non seulement en fonction du gabarit des artistes mais aussi et surtout de la vision de leur directeur artistique louviérois. À base de croquis, le personnel transforme ainsi les rêves de Franco Dragone en réalité. “L’objectif de chaque spectacle au niveau des costumes est toujours le même, conclut Myriam Lyssens qui est en contact permanent avec le chorégraphe du show. C’est avant tout la sécurité et le confort de nos artistes. Il faut que le vêtement soit aussi souple que confortable, qu’il y ait une liberté de mouvement et qu’ils ne soient donc pas trop lourds.” Diverses matières sont donc ainsi utilisées et certaines à éviter (voir notre vidéo).

© DEMOULIN BERNARD

© DEMOULIN BERNARD

© DEMOULIN BERNARD

Des théâtres chinois avant... l’Arabie Saoudite

Les spectacles féériques de Franco Dragone voyagent un peu partout dans le monde: du Dubai à la Chine en passant par la Belgique. Pas évident donc, pour le personnel, de toujours suivre la cadence. “C’est chouette de pouvoir enfin profiter d’un spectacle dans son propre pays, glisse une accessoiriste qui à l’habitude de partir aux quatre coins du monde pour réajuster les dernières retouches. On peut non seulement voir le résultat fini sur scène mais aussi en faire profiter toute sa famille !”

Et le visionnaire louviérois voit encore plus grand et plus loin à l'avenir. Après avoir déjà construit deux théâtres chinois (un de 2000 places avec une piscine de 10 millions de litres à Wuhan et un plus intime de 1000 places au cœur de la jungle organique de Xishuangbanna pour 10 représentations par semaine et plus de 100 artistes), trois autres théâtres aquatiques -l’ADN de Dragone- sont en projet pour 2019. Et vu le succès de ses spectacles à Dubaï, l’entreprise louviéroise envisage même de se lancer prochainement du côté de l’Arabie Saoudite où l’offre culturelle explose.

>>> Infos et réservations pour ce show qui se déroulera du 27 au 30/12 à Forest National : musichall.be.

>>> Plus de détails sur les astuces de dernière minute apportées aux costumes de ce classique du pantomime dans notre édition de ce mardi 26 décembre.