Musique

Venue fêter les 20 ans de son premier album solo (The Miseducation), la reine de la soul a fait sa diva avec près de 1h30 de retard. Et en offrant une performance d’à peine 40 minutes

«Sympa ce concert de Lauryn Hill sans Lauryn Hill », plaisante un fan qui s’impatiente ce dimanche soir dans les travées de Forest National après plus d'une heure d’attente. « Incroyable, ce non respect pour son public alors qu’elle prône justement le respect dans ses chanson», entend-on d’une autre fan dans la salle bruxelloise.

Prévue initialement à 20 heures, la chanteuse américaine aux multiples récompenses -dont 5 Grammy Awards- est finalement arrivée aux alentours de 22h20. « Ca fait plus de 2 heures qu’on attend madame… on n’est pas venus pour un dj !, se fâche Amina sur les réseaux sociaux. D’autres défendent ceux qui bossent le lendemain ou qui sont venus de Flandre et d’ailleurs en transport en commun pour repartir bredouille, sans avoir vu une seule minute de leur idole. D’où ces huées et sifflements de la salle (voir vidéo) avant l’arrivée de la diva. « Nous sommes là depuis 20h et on se fait chier à écouter de la musique house!, déplore un autre internaute. C’est n'importe quoi, aucun respect pour les gens. » Bref, des supporters pas très « fan » de ce genre d’attitude.

« Can Lauryn descend from the hill? »

Certains préféraient toutefois en rire qu’en pleurer. « Aux dernières nouvelles, Lauryn Hill a décidé de supporter le mouvement des Gilets Jaunes et ne sera donc pas présente ce soir »; « Je crois qu’elle nous a fait un plan à la Mariah Carey » ou encore « Qui est chaud pour lui faire une petite blague ? On se casse tous maintenant et quand elle arrive la salle est vide… » Ce que plusieurs firent durant la soirée. Surtout lorsqu’un des vigiles explique que la chanteuse de 43 ans -passée des dreadlocks au chapeau à la Chanel- était en fait encore à son hôtel… alors que les fans pensaient qu’il s’agissait d’un problème technique au niveau du son. Réflexion évidente au vu du nombre de techniciens venus réajuster leurs micros et instruments sur scène lors des premières parties et du dj set.

« Can Lauryn descend from the hill (Lauryn peut-elle descendre de sa montagne)?", plaisante aussi un autre sur la page Facebook de l’événement. "C’est une blague ce concert. 40 minutes de show donc plus d’un euro la minute, ce qui en fait le concert le plus cher de l’année!" conclut un autre. Ou quand la dj en première partie aura eu finalement plus de temps de jeu que l’artiste… un comble! Si à son moment de gloire, l’ex-star des Fugees (Ready or not et Killing me softly whith his song qu’elle chantera d’ailleurs en seconde partie) avait fait du retard sa marque de fabrique… d’aucun pensait que 20 ans après, l’interprète de Doo Wop (That Thing) et Everything is Everything oserait récidiver. Ses paroles engagées envers les bruxellois n’auront rien changé à l’atmosphère légèrement plombante de la soirée.