Musique Emmené par la charmante Jennifer, le groupe ska/rock français fonce à... pleins tubes. Prochain arrêt au Bota

BRUXELLES «A bord de mon engin spatial, je vois les étoiles. C'est un engin très spécial. Il est aéromusical.»

En un couplet traversé d'une guitare tranchante et d'une rythmique ska/rock, Superbus éclate sa joie de vivre. Sa joie d'être jeune. Et tout simplement sa joie d'être joyeux.

Cette formation française qui a sorti son premier CD (Aéromusical) voici un an refuse en effet de considérer une chanson rock comme une thèse dépressive sur laquelle on est obligé de dévoiler son mal de vivre pour paraître crédible auprès des kids tourmentés. Non, chez Superbus, on préfère mettre l'accent sur le fun. Rien que sur le fun.

«La musique que nous jouons n'est pas hyperpointue. Mais pour sonner simplement, il faut parfois de très longues heures de travail. Notre but n'est pas de faire réfléchir les gens, même si j'attache de l'importance aux textes. Nous, on veut faire bouger le public», lâche la mignonne chanteuse de 20 ans, Jennifer Ayache.

Si Jennifer est l'auteur et compositrice de la majeure partie des titres, Superbus est bel et bien un groupe. «Nous sommes là au service des chansons de Jennifer. Notre rôle est d'apporter du relief à ses compositions», précise Patrice, le guitariste.

Les ingrédients? De la bonne humeur, de la fraîcheur, des textes en français («Pour les concerts, c'est plus facile. Le public peut chanter avec nous») et un subtil mélange de punk, de rock et de ska inspiré de la scène californienne, à commencer par No Doubt avec qui Superbus présente plus d'une similitude.

«J'ai toujours apprécié l'attitude de Gwen Stafani, la chanteuse de No Doubt, mais c'est un peu réducteur de nous comparer sans cesse à eux. On apprécie des tas d'autres groupes comme Weezer, Clash, Sublimr, Blink-182. En France, nous nous sentons humainement très proches des Silmarils (NdlR: c'est le chanteur David Salsedo qui a réalisé l'album de Superbus), d'Acmé ou de Pleymo. Sans être prétentieux, nous avons l'impression d'occuper une position un peu atypique dans le rock français. C'est la raison pour laquelle nous touchons un maximum de gens. Ceux qui viennent nous voir en concert écoutent aussi bien Noir Désir qu'Indochine ou Sum 41.»

Ce n'est un secret pour (presque) personne, Jennifer Ayache n'est autre que la fille de Chantal Lauby, comédienne, membre des Nuls et surtout réalisatrice qui vient de terminer son premier film Laisse tes mains sur mes hanches, dont la B.O. reprendra plusieurs chansons d'Adamo. «Ma mère nous avait proposé de reprendre en duo avec Adamo le morceau Laisse tes mains sur mes hanches. Mais on n'a pas trop senti le truc. Finalement, c'est elle qui interprétera le duo avec votre compatriote.»

Superbus sera à l'affiche du Festival itinérant Les Jeux. On les verra le 5 mars au Botanique et le 6 mars à la Soundstation de Liège.

Superbus, Aéromusical (Universal).

© La Dernière Heure 2003