Musique Sorti du coma, c’est une longue rééducation qui attend Herbert Léonard qui a quitté les soins intensifs cette semaine.

Hospitalisé le 17 juin à la suite d’une embolie pulmonaire, Herbert Léonard est resté plongé 32 jours dans un coma artificiel avant de se réveiller le 20 juillet dernier.

Sur la page du compte Facebook officiel du chanteur, son épouse Cléo s’est montrée rassurante ces derniers jours. "Herbert va de mieux en mieux", écrivait-elle le 2 août avant de poster un message jeudi dernier annonçant que l’artiste est désormais sorti des soins intensifs et a entamé une rééducation qui s’annonce longue, comme nous l’a confirmé son manager René Sorre.

Quel est l’état de santé d’Herbert Léonard aujourd’hui ?

"Il est toujours hospitalisé. Il récupère et ça progresse bien. Il va mieux, ça n’a plus rien à voir avec ce qu’il vivait au début. On est passé du néant à la lumière. Il a repris ses esprits. Il reconnaît le monde et regarde la télévision. Il parle en tenant une conversation normale. Et il a sa mémoire."

A-t-on une idée de la durée d’hospitalisation qui l’attend ?

"Non, mais je pense que ça va être un peu long. Les médecins ont peut-être une date en tête mais ce n’est pas la priorité du moment. La priorité, c’est de remettre Herbert sur pied et qu’il puisse retrouver ses occupations… s’il en a envie."

Il a évoqué la fin de sa carrière ?

"Non, mais quand vous faites notre métier, on ne réagit plus à notre âge comme on réagissait dans les années 1980. Physiquement, ce n’est pas possible. Ça fait plus de 30 ans que je travaille avec lui. C’est une amitié au-delà d’une collaboration. C’est rare qu’un manager reste autant de temps avec un artiste. C’est pour ça que ce qui est arrivé m’a fait un drôle de coup. Si Herbert devait renoncer à la chanson, je m’arrêterais aussi !"

A-t-il conscience de la gravité de ce qui lui est arrivé ?

"Je pense que oui mais c’est un sujet qui n’a pas été abordé avec lui. Il sait cependant très bien dans quel environnement il se trouve. Il parle même de spectacles, c’est fou ! Il se demande pourquoi on a annulé des spectacles. On lui a évidemment expliqué qu’il ne peut pas être à deux endroits différents en même temps, ici à l’hôpital et sur scène."

Vous avez annulé beaucoup de spectacles ?

"Quelques-uns. C’est surtout la tournée au Québec qui est tombée à l’eau et qui représente la plus grosse part des annulations. Ça n’a cependant pas posé de problèmes car le producteur québécois a bien compris la situation. Vous savez, on ne rigolait pas !"