Le roi des adieux

Eddy Przybylski Publié le - Mis à jour le

Musique En avril 1975,à 62 ans, il annonçait sa retraite. Et pourtant

BRUXELLES A 62 ans, lorsqu'il préparait son retour à l'Olympia, Charles Trenet annonça que ce serait là son dernier rendez-vous avec le public parisien et qu'il terminerait sa carrière par une tournée d'adieu. C'était en avril 1975!
Cette fois-là, il est quand même resté cinq ans en vacances. Puis on l'a revu. Il revient à la scène en 1980. Notamment le 17 avril au Forum de Liège, où son récital d'adieu est filmé par la RTBF. Un tour de chant assez conventionnel. Trenet termine une chanson. Trois petits pas vers l'arrière. Un temps mort. Trois petits pas vers l'avant. Et il commence la chanson suivante. Il est habillé d'un costume bleu sur chemise bleue, avec une très large cravate blanche.
Lorsqu'il bouge, il n'est pas très élégant. Mais ça, il le sait. Et il s'en amuse lui-même et donne ainsi de la fantaisie à son récital.
En 1983, il revient à nouveau. Puis, pendant les dix années qui suivent, on ne le voit qu'une seule fois sur une scène: en 1984, il rejoint Jacques Higelin sur les planches du Zénith. Par contre, Trenet réalise encore quelques albums. En 1984, en 1986 et en 1992 avec l'album Mon coeur s'envole qui comporte treize chansons et sort un 13 novembre à 13 heures 13. Et ce n'est pas par superstition qu'il met des 13 partout. C'est simplement pour rappeler qu'il est né en 1913. Précisément, pour célébrer ses 80 ans, Charles Trenet revient sur scène le lendemain de son anniversaire, le 19 mai 1993. Il se produit à l'Opéra-Bastille. Il commence son récital par Revoir Paris et chante La mer accompagné par l'orchestre et les choeurs de l'Opéra-Bastille. La première partie du spectacle est un gigantesque hommage qui lui est rendu par plus de cent artistes. Certains sont présents sur scène, comme Eddy Mitchell, Pierre Palmade, Florent Pagny ou Charles Aznavour. D'autres réagissent sur un film vidéo. La mise en scène du spectacle de l'Opéra-Bastille est confiée à un jeune Belge, Marc de Hollogne.
Cinq mois plus tard, Charles Trenet retrouve Paris et son Palais des Congrès pour trois semaines. Ensuite, il entreprend une troisième tournée d'adieu de trente dates, jusqu'en mai 1994. Cette tournée fera halte au Cirque Royal de Bruxelles, le 19 septembre 1993. C'est la dernière fois que Charles Trenet a chanté chez nous.
Au début de 1999, il sort son dernier album. En novembre, trois spectacles l'attendent à la Salle Pleyel. Cette fois, on ne prononce plus le mot d' adieux. Mais le chanteur est fatigué. Au bout de trois chansons, il doit s'asseoir et termine ainsi son récital.
Mais même diminué, il n'avait pas songé sérieusement que ce spectacle de Pleyel serait celui de ses adieux définitifs. Il avait envisagé de chanter à Bulle, en Suisse, le 30 mai dernier. Des adieux, Trenet? Jamais!

E.P.

Mort sans être immortel

PARIS En novembre 1982, Trenet annonçait qu'il était candidat à l'Académie française. Jamais encore, l'auguste assemblée des immortels n'avait eu à se prononcer sur l'entrée en son sein d'un chanteur. Un journaliste avait posé la question, un jour, à Georges Brassens qui répondit: `Si je me présente un jour, ce ne sera pas avant Trenet!´
La décision doit tomber le 24 février 1983. Il faut dire que Trenet a négligé les usages. Il ne consulte aucun membre, ne fait aucune des visites protocolaires habituelles, n'adresse aucune lettre de courtoisie. Et il sait que les vents lui sont défavorables.
Parmi les remarques entendues: `A aucun moment de sa carrière, Charles Trenet n'a manifesté le désir d'être engagé à l'Opéra. Qui a pu lui donner l'idée de se présenter à l'Académie française? Naturellement, l'Académie française n'est pas l'Opéra, mais c'est encore moins l'Olympia ou Bobino.´ Ou, ailleurs: `Tous les arts ne se valent pas. La chanson n'est pas la poésie, si poétique qu'elle puisse paraître lorsqu'on la fredonne.´
Surtout, Charles Trenet apparaît trop ostensiblement comme un candidat appuyé par Jack Lang. Cela déplaît aux académiciens. Au troisième tour de scrutin, Trenet sortira avec zéro voix. Il persiste néanmoins et se présente à une autre élection fixée au 2 juin. Un nouveau zéro le sanctionne. Quelques jours plus tard, l'académicien Maurice Rheims s'expliquait au micro de Jacques Chancel: `Trenet s'est trompé de porte. Il aurait dû aller à l'Académie des beaux-arts.´
Cette fois, le chanteur a compris. L'avenir dira lequel, entre tous, sera le plus immortel.
Eddy Przybylski

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Montrez-vous plus attentionné à l’égard de votre partenaire. Ne sous-estimez pas la communication.

Taureau

Vous vous posez beaucoup de questions dans tous les domaines. Vous cherchez la bonne voie à suivre.

Gémeaux

Vous prenez des initiatives professionnelles. Vous délimitez des objectifs précis, concrets, ambitieux.

Cancer

Vous faites preuve d’une grande lucidité. Vous ne dites pas grand-chose, mais vous n’en pensez pas moins.

Lion

Vous recevez une bonne nouvelle. Vous êtes en passe de trouver une solution à vos difficultés.

Vierge

En amour comme au travail, vous savez parfaitement ce que vous voulez. Vous êtes plus opportuniste.

Balance

Réfléchissez avant de vous engager dans une nouvelle activité. Pesez bien le pour et le contre.

Scorpion

Vous êtes loin d’être à court d’idées ou d’arguments pour évoluer dans votre vie sociale. Vous faites un choix crucial.

Sagittaire

Ce début de semaine est constructif en termes de projets. Vous peaufinez tout cela au cours des jours à venir.

Capricorne

Vous êtes tenté de quitter une association professionnelle. Vous vous sentez freiné par votre partenaire de travail.

Verseau

Vous versez dans le romantisme sur le plan sentimental. L’amour illumine cette fin de semaine.

Poissons

La bonne influence de Jupiter vous confère un sens des affaires bien aiguisé et redoutable. Profitez-en !

Facebook