Musique Lorie Pester est à l’affiche de Demain nous appartient et nous prépare un album pour novembre prochain.

Au début des années 2000, Lorie Pester (que l’on connaissait mieux sous le nom de Lorie) enchaînait les tubes pour adolescents : de Près de moi à Sur un air latino en passant par Je serai (ta meilleure amie) et Toute seule . Depuis près de dix ans, la jeune femme de 35 ans a cependant décidé de mettre de côté la musique pour se concentrer sur la comédie. " Pendant dix ans, je sortais un album chaque année suivi d’une tournée. J’avais vraiment besoin de faire une pause. Puis, il fallait que j’arrête la musique avant d’en être dégoûtée ", nous explique Lorie Pester qui est à l’affiche de Demain nous appartient , saga qui débarque ce lundi sur La Deux.

Dans cette nouvelle série, qui risque bien de nous tenir en haleine tout l’été, la Française joue le rôle de Lucie Salducci, "un lieutenant originaire de Paris qui a été transféré à Sète. Pour elle, ce n’est pas la joie mais il y a énormément d’enquêtes à mener", nous raconte-t-elle. "Mon personnage a de petits soucis avec l’autorité. Lucie se donne à fond dans son travail et en amitié. Elle s’entend d’ailleurs très bien avec son supérieur, le capitaine Karim Saeed."

Qu’est-ce qui vous a plu dans votre personnage ?

"J’avais envie de jouer le rôle d’un flic. C’est un personnage que je n’avais jamais joué jusqu’ici. Dans Meurtre à Grasse , je menais une enquête mais je n’étais pas vraiment flic. Ce qui me plaisait aussi dans ce projet, c’est que je m’attaque ici à une série, pas un téléfilm. Je vais donc pouvoir travailler mon rôle sur la longueur avec une chouette équipe."

Comment s’est passé le tournage ?

"Très bien. J’étais bien entourée, notamment d’Ingrid Chauvin, actrice que je connaissais déjà avant Demain nous appartient . Puis, on a tourné la série à Sète. Que demander de mieux ? Entre les scènes, je pouvais aller me promener le long de la plage ou aller manger un bon plateau de fruits de mer dans un restaurant du coin."

Est-ce que ça a été facile pour vous d’évoluer dans la comédie après avoir été cataloguée comme étant une chanteuse pour ados ?

"Pas forcément. Le fait d’être cataloguée comme une chanteuse tout court n’a pas été facile. Je ne suis pas la seule dans ce cas. On aime bien nous mettre dans des tiroirs. J’ai déjà évolué dans plusieurs domaines différents au cours de ma vie (patinage artistique notamment, NdlR) et ce que je peux vous dire, c’est que j’ai encore plein d’idées en tête. J’aime être là où on ne m’attend pas."

Vous annoncez un nouvel album pour novembre prochain. Votre passion pour la musique est finalement revenue à la charge…

"Oui, en quelque sorte, même si je n’ai jamais vraiment arrêté de chanter. J’ai continué mon chemin avec Les Enfoirés. Je participais également à un télécrochet suisse. Lorsque je me suis tournée vers la comédie, j’avais pas mal de projets et je ne pouvais pas me permettre de concilier cela avec la musique. Suite à la sortie de mon prochain album en novembre, j’entamerai normalement une tournée. J’en ai déjà discuté avec le producteur de Demain nous appartient qui écrira l’histoire de mon personnage en fonction de mes projets. On va donc peut-être faire disparaître Lucie Salducci pendant un petit moment…" (sourire).