Musique Suite au décès de Johnny Hallyday, Pierre Collard Bovy, ex-animateur radio de la RTBF, clashe Marc Ysaye sur les réseaux sociaux.

Ce mercredi matin, une légende du rock s’en est allée. Johnny Hallyday est décédé à l’âge de 74 ans à son domicile de Marnes-la-Coquette. Les chaînes de télévision interrompent leurs programmes pour basculer en édition spéciale. L’occasion de revenir sur la carrière du chanteur en compagnie de plusieurs personnalités. Parmi elles, Marc Ysaye. "Johnny n’a peut-être pas inventé le rock’n’roll, certainement pas, mais il l’a tellement bien incarné, ce rock français très particulier qui ne s’est pas vraiment bien exporté, il l’a incarné au-delà de tout", explique le directeur de Classic 21 à François de Brigode dans l’édition spéciale du 19 h 30.

Un témoignage qui n’a pas été vu d’un très bon œil par Pierre Collard Bovy, ex-animateur radio de la RTBF (Mobilinfo sur La Première, etc.), qui qualifie son ancien collègue de "faux-cul" sur Facebook. "Excusez-moi de parler d’un collègue, qu’au demeurant j’apprécie à plein de niveaux, mais l’entendre témoigner de l’importance de Johnny positivement dans cette spéciale de la RTBF à l’instant même, j’appelle ça un FAUX-CUL, il ne voulait pas programmer Hallyday sur Classic 21 !!!!! Pour lui, ce n’était pas du rock ! Marc, on en parle les yeux dans les yeux quand tu veux !!!!!", écrivait-il mercredi soir avant de revenir à la charge un peu plus tard. "Marc Ysaye, tu persistes et signes dans le JT de Hadja Lahbib ce soir, c’est honteux !!!!! Tu n’aimais pas Johnny Hallyday et tu ne l’as jamais considéré comme faisant partie de la famille du rock’n’roll et tu n’as pas eu l’honnêteté de le dire !!! C’est dommage et surtout très triste ! Je reste à ta disposition pour en parler de vive voix !!!!!!"

Contacté par nos soins, Pierre Collard Bovy s’explique sur ce message rageur. "Je n’aime pas les gens qui lorsque quelqu’un décède font comme s’ils avaient perdu un ami. Voir Marc Ysaye parader au JT de la RTBF m’a irrité parce qu’à l’époque où je travaillais à la radio, il me disait que Johnny n’était pas un rockeur. Il ne passait donc que très rarement ses chansons sur Classic 21. Ca m’énerve donc j’ai souhaité en parler mais je respecte toutefois son avis", nous explique l’animateur retraité âgé de 64 ans.

De con côté, Marc Ysaye parle d’un "non-incident" et ne souhaite pas s’étendre sur le sujet. "Je n’ai pas de commentaires à faire sur le sujet. Je suis d’ailleurs totalement indifférent à ce message", commence le directeur de Classic 21. "Je ne suis pas le premier fan de Johnny mais je l’ai rencontré et j’ai trouvé que c’était un homme charmant. Dire que j’ai empêché Classic 21 de passer ses chansons est totalement faux. Évidemment, on ne le passait peut-être pas aussi souvent qu’Alain Bashung mais il n’y a jamais eu de boycott. La preuve, Classic 21 lui a rendu un nouvel hommage."

Comme il l’écrit dans son statut Facebook, Pierre Collard Bovy invite toutefois Marc Ysaye à parler du sujet "les yeux dans les yeux"…