Musique Le groupe a offert un spectacle mêlant chant et danse, mené tambours battants

BRUXELLES 1.000 containers, autant de paires de palmes, 30.000 boîtes en fer et 50.000 baguettes de batterie, voilà à quoi ressemble Mayumana en chiffres. Sur scène, la troupe plonge son public dans un autre monde. Celui d'un show de sons, lumières et danses construit avec des éléments du quotidien.

Créé en 1996 dans un hangar de Tel Aviv, Mayumana, qui signifie habileté en hébreu, a déjà enthousiasmé 2 millions de spectateurs à travers le monde. Aujourd'hui, jusqu'au 9 janvier, le spectacle se produit au Cirque Royal, à Bruxelles.

Au programme, des dizaines d'objets, tout aussi insolites qu'amusants, sont animés par les danseurs au coeur de chorégraphies rondement menées, tambours battants. A partir de disqueuses, palmes, tonneaux, sarbacanes, narguilés, le show envoûte les spectateurs durant une heure et demie.

Les effets lumineux sont également largement mis en évidence. Accouplés à des costumes multiples portés par les artistes, les spots rouges, jaunes et bleus créent une atmosphère type à chaque moment du show. Mayumana s'attache en effet à faire de la place à chaque culture: danse orientale, rap, claquette... Tout y est.

Placés face au public à l'ouverture du spectacle, les 10 danseurs entament Mayumana par un surprenant jeu de mouvements synchronisés, tantôt coordonnés, tantôt décalés. Puis vient l'humour, davantage représenté chez les garçons que chez les filles. De la partie de tennis virtuelle à la performance acrobatique en passant par un sketch sonore, les danseurs ont amusé les petits et les grands présents dans la salle. Soulignons que Mayumana est spécialement adapté pour les enfants, sans pour autant leur être strictement réservé.

Seul bémol, l'absence d'interactivité avec le public. Mais ce point est vite oublié. A l'issue du spectacle, les artistes vous surprennent à la sortie de la salle pour un ultime show sonore, réalisé à deux pas de vous.

Bref, du bonheur pour tous. A un prix oscillant entre 32 et 42 euros.

Infos: jusqu'au 9 janvier au Cirque Royal. Infos: 070/223.197 ou 0900/00.600. www.mayumana.com

© La Dernière Heure 2004