Musique La ville y est allée de sa poche pour proposer une double affiche très attractive

CHARLEROI L'an dernier, la ville de Charleroi avait débloqué un budget exceptionnel afin d'organiser un grand concert, fin juin, dans le cadre des Fêtes de la Musique, mais aussi et surtout pour clôturer dignement la fin (sur le site de Charleroi) de l' Euro 2000. C'est Voice male, Larusso et Patricia Kaas qui étaient venus mettre le feu à Charleroi et qui avaient drainé à l'époque une dizaine de milliers de spectateurs sur une seule soirée, pour un concert entièrement gratuit.

On pensait à une opération one shot, mais Charleroi a mesuré combien ce type d'événement pouvait être positif pour son image intra et extra-muros. La ville a donc pris contact avec la société parisienne Richard Walter Production, afin de conclure un contrat pour un événement majeur chaque année pendant cinq ans. Dont coût: 7,5 millions (186.000 ). Le spectateur aussi devra payer, soit 600 F (15 ) pour un soir et 1.000 F (25 ) pour les deux soirs. Ce qui est loin d'être cher, par rapport aux prix des autres festivals. Car c'est bien d'une formule festival qu'il sera question. Une formule baptisée Charleroi 2001.

Quant à l'affiche prévue pour cette année, elle devrait ravir un nombreux public (on compte déjà pas loin de 5.000 préventes), tant les stars se succéderont durant deux jours sur l'esplanade du palais des Expositions de Charleroi.

Le samedi, la fête débutera dès 20 h avec Eve Angeli. La belle, d'origine italienne, est compositrice et interprète. Il s'agit assurément de l'une des jeunes révélations de l'année. Elle a d'ailleurs longtemps résisté dans les cinq premières places du top 50, avec sa chanson Avant de partir. Star à 20 ans, elle est l'égérie de nombre de jeunes filles. Viendra ensuite, en tête d'affiche, la désormais célèbre Hélène Ségara, qui repasse chez nous après plusieurs mois de tournée. Elle qui a vendu plus d'un million de CD revient avec un spectacle bien rodé qui devrait ravir les amateurs. Enfin, la soirée se clôturera sur une touche plus nostalgique, franchement eighties même avec Emile et Image, qui ont fait chanter et danser les trentenaires avec le groupe Gold et quelques succès légendaires comme Les démons de minuit, Calicoba

Même lieu, mais autre style le lendemain samedi, avec, dès 20 h, Beverly Jo Scott. La belle et sulfureuse Américano-Belge remplace au pied levé Eagle Eye Cherry. Le petit frère de Neneh Cherry, auteur-compositeur génial, s'est décommandé en dernière minute. Tout profit pour les fans de BJ Scott et de sa voix chaude et rauque.

Ce sont les jeunes Bretons un peu fous de Manau qui prendront la relève ensuite. Après le succès planétaire du débridé Panique celtique, les p'tits Bretons de la banlieue nord reviennent avec Fest Noz à Paname. De la world music bleu-blanc-rouge qui va faire danser les Carolos jusqu'à la tombée de la nuit.

Enfin, c'est De Palmas qui clôturera cette superbe soirée d'été, dans la douceur des textes et des guitares qui sont la marque de fabrique de ce Parisien d'adoption né à la Réunion. L'occasion de réentendre le superclassique Sur la route, mais aussi le très beau J'en rêve encore, tiré du dernier album Marcher dans le sable.

Pour les moins prévoyants et étant donné la capacité d'absorption du site, des guichets seront ouverts jusqu'à 21 heures les deux jours. Après le concert du samedi, les fans de musique pourront déambuler dans la ville, à travers les nombreux concerts prévus, comme la 5eNuit du Blues, à quelques pas du site, où se succéderont des groupes américains et belges, avec, entre autres, Fred and the Healers. Restera alors à finir la nuit et à découvrir l'aube au bord des quais de la Sambre, où se tiendra la plus grande brocante nocturne de Wallonie. Envie d'une belle soirée à Charleroi?