Musique

La chanteuse vire électro sur cette 11e pierre apportée à sa discographie. Et c’est une réussite

Que pouvait-on attendre de Mylène Farmer 34 années après ses débuts dans la musique ? Un retour aux sources imaginait-on à la vue de la pochette de "Désobéissance", son nouvel album. On y voit la chanteuse dans une tenue très XVIIIe siècle qui rappelle instantanément la Mylène Farmer des grandes années, celles de Libertine. Mais les apparences sont trompeuses car à l’écoute de ce disque, la plus mystérieuse des stars de la chanson made in France sonne résolument 2018.

(...)