Musique Notre-Dame de Paris et Les 10 commandements reviennent, près de 20 ans après leur création.

On l’apprenait cette semaine, la célèbre comédie musicale de Luc Plamondon et Richard Cocciante, Notre-Dame de Paris, fera son grand retour sur scène après 18 ans d’absence. Une nouvelle qui nous ramène à la fin des années 90, là où le spectacle porté par Hélène Ségara, Garou ou encore Daniel Lavoie a totalement donné le coup d’envoi d’une déflagration de comédies musicales françaises à succès. Certaines ont d’ailleurs marqué nos esprits…

Les Dix commandements, Roméo et Juliette

Deux ans après la première triomphale de Notre-Dame de Paris, Élie Chouraqui et Pascal Obispo mettent sur pied Les Dix commandements, comédie musicale également de retour sur les planches à l’automne prochain. Le succès ne se fait pas attendre. L’envie d’aimer, premier single du spectacle, reste plusieurs mois dans le Top 10 des classements musicaux, portant Daniel Lévi, interprète de Moïse, au sommet de la gloire.

Cette période de rayonnement laisse tout de même entrevoir la mise sur scène de la plus tragique des histoires d’amour signée Shakespeare, Roméo et Juliette. Elle, aussi, a connu ses heures de gloire sur les planches avec des comédiens-chanteurs tels Damien Sargue - ex-petit ami d’Hélène Ségara - (Roméo) et Cécilia Cara (Juliette). Ceux-ci nous ont ramené au temps des Montaigu et les Capulet avec des titres tels qu’Aimer ou encore Les Rois du monde (trio porté par Damien Sargue, Grégori Baquet et Philippe d’Avilla).

Le Roi Soleil, Mozart, l’opéra rock, Cléopâtre

Les producteurs prennent un malin plaisir à voyager dans l’Histoire. D’abord, en 2005, avec Le Roi Soleil qui lance la carrière d’Emmanuel Moire ou encore de Christophe Maé. Arrive, quatre ans plus tard, la délurée Mozart, Opéra Rock - également signée Dove Attia - et Cléopâtre, portée par l’ex-Staracadémicienne, Sofia Essaïdi.

1789, les amants de la Bastille, Robin des bois, La légende du Roi Arthur

Les années passent et le genre est loin d’être démodé. Les novices ne sont d’ailleurs plus les seuls à chercher un rôle dans l’une ou l’autre comédie musicale. L’exercice intéresse aussi les artistes déjà reconnus par la profession. Preuve en est avec Matt Pokora qui détient le premier rôle dans Robin des bois. Rien ne sert de préciser que lors des représentations, le public était exclusivement féminin… Si 1789, les amants de la Bastille a connu un succès plus timide avec des morceaux comme Ça ira mon amour ou Sur ma peau, La légende du Roi Arthur, bijou de Dove Attia, a totalement conquis le public belge lors de son triple passage au Palais 12 de Bruxelles en février dernier.