Musique "Ceci n’est pas un album posthume. C’est le dernier disque de Maurane. Tout simplement et magnifiquement", écrit avec élégance Didier Varrod, l’animateur de Foule sentimentale sur France Inter, dans une note accompagnant Maurane chante Brel. On ne peut qu’acquiescer, voire bien plus. Que la voix de l’interprète de Toutes les mamas s’accommode parfaitement des vers et des mélodies du Grand Jacques ne surprend pas. Rappelons que c’est en chantant Brel qu’elle a fait ses débuts en 1979 dans le spectacle Brel en mille temps. Voici donc douze titres qui bouclent la boucle d’une vie et d’une carrière trop courtes. Mais quelle claque à l’écoute de ceux-ci. Maurane réussit le tour de force - parce que c’en est un - de mixer son univers à celui dont elle reprend les chansons. Ici, pas de copie conforme, tout n’est qu’appropriation et incarnation, à l’image du premier single, le très balancé Vesoul.

Notre avis sur le disque.

(...)