Pas de redressement fiscal pour Johnny

Publié le - Mis à jour le

Musique

Le Canard Enchaîné avait annoncé un redressement fiscal de 9 millions d'euros

PARIS Le rockeur français Johnny Hallyday ne fait pas l'objet d'un examen de sa situation fiscale personnelle et les sociétés qu'il détient directement ou indirectement sont susceptibles de faire l'objet de "contrôles de routine", a affirmé mercredi son avocat.

"Contrairement aux rumeurs fallacieuses véhiculées par la presse, Johnny Hallyday ne fait pas l'objet d'un examen de sa situation fiscale personnelle (ESFP) ni en France ni à l'étranger", indique Ardavan Amir-Aslani, dans un communiqué.

"Le contrôle dont sont susceptibles de faire l'objet certaines des sociétés détenues, directement ou indirectement, par ce dernier, sont des contrôles de routine à l'instar de milliers d'autres effectués par l'administration fiscale chaque année", ajoute-t-il.

Selon l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné, un redressement fiscal de 9 millions d'euros a été notifié à Johnny Hallyday au terme d'une enquête de la brigade nationale des enquêtes fiscales.

Un redressement fiscal a été "notifié fin 2011" au chanteur, a confirmé fin avril à l'AFP une source proche du dossier sans en préciser le montant. Le ministère du Budget s'est refusé à tout commentaire, invoquant le secret fiscal.

Le chanteur, légende du rock français, âgé de 68 ans, s'est installé en 2007 en Suisse, dont il dépend pour ses revenus personnels, mais les activités artistiques et commerciales en France relèvent toujours de l'administration française.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner