Musique Michel Polnareff a une réputation à tenir. Quand nous appelons son entourage à 23h pour réaliser l’interview prévue de longue date, pas de Michel en vue. On nous demande poliment de “ rappeler dans une heure et demie”, puis une nouvelle heure plus tard, et encore une. Au beau milieu de la nuit, on sent venir le mauvais coup de l’artiste le moins ponctuel de la planète, planqué dans un hôtel de Las Vegas, où il assure la promo d’un album que plus personne ne s’attendait à voir sortir. Puis, à 3h du matin, le téléphone sonne…. “ Salut, c’est Michel”, nous lance-t-il d’une voix enjouée. “ Désolé hein, avec ce décalage horaire, c’est l’enfer pour tout le monde”. L’artiste s’est fait désirer, mais ne déçoit pas, et se montre même agréablement bavard. Interview.