Musique

Pauline Croze sort son deuxième album, Un bruit qui court

BRUXELLES On l'imaginait grande liane, on la découvre brindille. Du coup, on pensait qu'elle nous tendrait une main légère et pourtant c'est vigoureusement qu'elle vous dit bonjour en ce petit matin blême, au bar du Botanique. En ce lieu où elle viendra défendre, le 15 février de l'année prochaine, son nouvel album, Un bruit qui court . Après le joli succès de son premier disque (double disque d'or), la native de Noisy-le-Sec mouille donc le maillot et parle brillamment de cette nouvelle aventure. "Quand on n'a plus le nez dessus, on découvre des choses sur son travail" , dit-elle. "Globalement, les gens ne savent pas trop se prononcer sur Un bruit qui court. Ce n'est pas négatif, mais ce n'est pas l'envoûtement (rires). C'est peut-être un peu plus difficile... Je voulais cet album vraiment différent du premier et j'ai bossé pour y arriver. "

Avec ses musiciens et avant de monter sur la scène de l'Olympia pour la fin de sa tournée, Pauline Croze est donc partie respirer un peu d'air ailleurs, en l'occurrence au Chili. Puis elle s'est reposée, a découvert l'Islande, la Jordanie. "Ce qui me plaît, dans les voyages, c'est qu'on n'est plus conditionné dans une manière d'être. Ça m'a permis de développer d'autres facettes de moi et d'essayer d'autres choses, aussi en musique. Ce qui m'a nourrie, c'est ça. Et aussi des sonorités que je n'avais pas mises dans mon premier album, des choses que j'avais rassemblées pendant ma tournée précédente. Certaines chansons d' Un bruit qui court sont écrites depuis trois ans déjà. "

C'est aussi pour ça que Pauline n'a pas eu besoin de beaucoup d'aides extérieures pour mettre en boîte ses douze morceaux où l'on retrouve sa griffe et ses influences. "J'ai to ut écrit seule ou presque. Un morceau n'est pas de moi et un autre est cocomposé. Mais j'étais chez moi, j'avais mon matos, j'ai pu développer des arrangements auxquels je pensais depuis longtemps. C'est pour ça que j'ai l'impression que cet album est bien plus personnel que le premier . [...] Je n'aime pas le terme de famille, dans la chanson ", poursuit-elle encore. "J'ai un peu de mal avec ça parce que, parfois, ça cache des choses pas très belles... "

Pauline Croze, Un bruit qui court (Bang !).



© La Dernière Heure 2007