Musique
21 heures à peine passées sur l'esplanade de la Citadelle de Namur. La ponctualité n'est-elle pas la politesse des rois? The King Johnny entre en scène, sans artifice, sur les inoubliables notes que Je t'aime. Le temps est menaçant mais Johnny réchauffe l'ambiance, puissamment, avec son taillé pour le spectacle Allumez le feu et un 'waaaaw' tellement identifiable et tellement mal moqué. 

Ah que Johnny, tu es plein d'énergie et de prestance, toi qui viens de fêter tes 70 printemps et à qui  Ta gueule ne t'a finalement pas joué trop de mauvais tours...

Ah que le temps passe trop vite au fil de tes succès. L'hommage à Marie à peine rendu que tu retrouves ton costume de rocker (et les pauses qui vont avec). Et toi de faire défiler plus de 50 ans de carrière...Entre le Diego de Berger et son Quelque chose en nous de Tennessee, sous l'admiration et les cris de joie de la foule. Parmi laquelle se sont glissés quelques personnalités. Dont Julie Taton les baskets (comme nous) dans la boue.
Ah que oui tu as toujours 20 ans...que tu le chantes a cappella ou non. Tu es "super". On te rend le compliment. 

Et alors que l'esplanade se remplit lentement, entre les flaques, de gobelets de bière vides,  tes choristes maintiennent la température à flot. Avant que Gabrielle n'entre en scène pour nous faire croiser les poings... 

Et te voilà nous faisant regarder dans le rétro, guitare au cou et pose de rockeur né affirmée. Non on ne Jouera pas de rock'n'roll pour toi, alors que tu enchaînes des tubes d'idole des jeunes.

Johnny, t'aura-t-on redonné l'"Envie" de revenir sur scène, chez nous, toi qui auras même empêché la pluie de tomber jusqu'à la dernière minute?